Législatives 2024 : Jordan Bardella dénonce une "alliance contre-nature entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron"

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Franceinfo lundi 1er juillet
Le président du parti d'extrême droite a condamné une "alliance du déshonneur" à propos des désistements dans certaines circonscriptions, de candidats du Nouveau Front populaire ou du camp présidentiel, pour faire barrage au Rassemblement national.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé.

Jordan Bardella a dénoncé "une alliance un peu contre-nature entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron", lundi 1er juillet, sur TF1. Le président du RN a condamné une "alliance du déshonneur" à propos des désistements dans certaines circonscriptions, de candidats du Nouveau Front populaire ou du camp présidentiel, pour faire barrage au Rassemblement national au second tour des élections législatives. Le leader d'extrême droite s'est dit "très surpris de voir un président de la République venir au secours d'une mouvance d'extrême gauche violente qui appelle à l'insurrection".

Gabriel Attal appelle de nouveau au désistement en cas de triangulaire défavorable. "Dans les circonscriptions où le maintien de notre candidat entraînerait une victoire assurée de l'extrême droite face à un candidat qui défend les valeurs républicaines, à ce moment-là, on se retire", a déclaré Gabriel Attal sur TF1, lundi soir. Et le Premier ministre d'insister : "Désistement ne veut pas dire ralliement." 

Laurent Berger met en garde contre tout "accroc dans le désistement républicain". "Je soutiens tous les candidats et toutes les candidates qui seront dans un duel contre le Rassemblement national. Qu'il s'appelle François Ruffin, je le soutiens. Qu'il s'appelle Boris Vallaud, qu'elle s'appelle Elisabeth Borne...", a détaillé l'ancien leader de la CFDT dans un entretien accordé lundi soir à l'AFP.

"C'est à mon tour de représenter notre coalition au troisième débat", déclare Marine Tondelier. "Dois-je comprendre que vous n'osez pas débattre avec moi ?" La secrétaire des Ecologistes-EELV, Marine Tondelier, a répondu à Jordan Bardella. Le président du RN avait proposé un peu plus tôt un débat à Jean-Luc Mélenchon en vue du second tour des élections législatives, dimanche, où son parti fera face au Nouveau Front populaire dans la plupart des circonscriptions.

Jean-Luc Mélenchon répond aussi à Jordan Bardella. "Monsieur Bardella a raison, il y a besoin d'un débat entre les deux projets pour les Français", a affirmé de son côté le leader insoumis sur X, précisant toutefois que le "candidat du Nouveau Front populaire pour la primature n'a pas été désigné". "Il doit donc s'adresser aux insoumis, premier mouvement en nombre d'élus au premier tour du Nouveau Front populaire", ajoute-t-il.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Avant de mettre ce live sur pause pendant la nuit, voici un dernier point sur l'actualité de ce lundi 1er juillet :
    • #LEGISLATIVES Gabriel Attal a répété lundi soir qu’une "majorité absolue pour le Rassemblement national" serait "catastrophique pour les Français". Le Premier ministre assume les désistements pour barrer la route au RN, ce qui "ne veut pas dire ralliement" à la gauche. Voici ce qu'il faut retenir de cette première journée d'entre-deux-tours.
    • #LEGISLATIVES Toute la journée, des candidats ont annoncé leur désistement pour empêcher l'extrême droite d'obtenir la majorité absolue. On fait le point dans cet article sur les circonscriptions concernées.
    • #FOOT Au terme d’un match cadenassé, l'équipe de France a fini par s'imposer face à la Belgique (1-0). Elle s'en est sortie en fin de match grâce à un but contre son camp de Jan Vertonghen (85e). En quarts de finale, les Bleus affronteront le Portugal, vainqueur dans la douleur de la Slovénie aux tirs aux but.
    • #BREVET Le stylo plume a tremblé. Près de 860 000 collégiens ont commencé à plancher lundi sur les épreuves écrites du brevet. Au programme de cette première journée, le français et les mathématiques. La suite, ce mardi, avec l'histoire-géo, l'éducation morale et civique, la technologie et la physique-chimie.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Raquel Garrido confirme ce soir sur BFMTV qu'elle se "désiste" dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis. Hier soir, elle était arrivée troisième au premier tour, derrière le candidat officiel du Nouveau Front populaire, Aly Diouara, et la candidate UDI, Aude Lagarde.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Au tour du FSU d'appeler à voter contre le Rassemblement national. "Même si nous ne partageons pas leur programme", "on ne confond pas nos ennemis et nos adversaires politiques", assure sur franceinfo son secrétaire général, Benoît Teste.
  • Avatar
    Jojopraline
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir, vous annoncez environ 150 désistements, avez vous une liste de ces fameux retraits ?
    Avatar
    Raphaël Godet
    franceinfo Il y a 0 sec
    Nous n'avons pas la liste complète et exhaustive mais vous avez dans cet article les principaux retraits, qui concernent surtout le Nouveau Front populaire et le camp macroniste.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Hier soir, après les résultats du premier tour des législatives, le gouvernement a annoncé suspendre la réforme controversée de l'assurance-chômage. Sur TF1 ce soir, Gabriel Attal a "assumé", même s'il la juge "nécessaire". "C'est un gage qui montre qu'on a entendu le message des Français et des urnes : il faut gouverner différemment", a expliqué le Premier ministre.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Si vous vous demandiez comment la presse internationale parle de notre situation politique, voici la réponse : globalement, en mal.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Quand ce ne sont pas les attaquants adverses, c'est l'actualité que Jules Koundé marque à la culotte. En conférence de presse tout à l'heure, il a de nouveau appelé à faire barrage contre le Rassemblement national. "Il faut aller chercher les gens qui n'ont pas voté". Dimanche, le défenseur des Bleus avait déjà pris position en dénonçant "un parti fondé sur la haine de l'autre, la désinformation et dont les mots ont vocation à stigmatiser et à nous diviser." #EURO
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Sur TF1, Xavier Bertrand exige un "gouvernement de sursaut républicain" comme alternative à un exécutif aux mains du Rassemblement national ou à "une coalition d'arrière-boutique", (référence toute personnelle au Nouveau Front Populaire) pour sortir la France "de l'impasse dans laquelle Emmanuel Macron l'a plongée".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Et d'ailleurs, cet article fait le point parti par parti sur les candidats qui annoncent leur désistement au second tour. Selon notre décompte maison, ça concerne déjà plus de 150 candidats.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES A déposé ! Avec vingt-quatre heures d'avance, Charles de Courson est déjà passé en préfecture pour remettre sa candidature en vue du second tour de dimanche. Le centriste, qui tente d’enchaîner un huitième mandat de député de la Marne, se retrouve pour la première fois en difficulté.