Les résultats dans votre commune :

Législatives : comment fonctionne le conseil national du Parti socialiste chargé de finaliser l'accord avec LFI

Le conseil national du Parti socialiste se réunit ce jeudi à partir de 19h pour approuver ou non l'accord trouvé avec la France insoumise pour les élections législatives. On vous explique pourquoi le vote pourrait être très serré.

Article rédigé par
Jean-Jérôme Bertolus - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le conseil national du PS se réunit ce jeudi soir à partir de 19h. (PHOTO D'ILLUSTRATION / LEON TANGUY / MAXPPP)

Après l'accord trouvé avec la France insoumise dans le cadre de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) lors des élections législatives, le conseil national du Parti socialiste se réunit ce jeudi soir à partir de 19h, pour entériner ou non l'accord électoral. Ce ne devrait pas être une simple et banale formalité.

Trois cents membres du PS appelés à voter

Ce conseil national est composé de 300 membres. Jeudi 5 mai dans la soirée, beaucoup seront à distance, d'autres seront physiquement présents au siège du Parti socialiste. La réunion s'annonce houleuse entre les différentes positions au sein du parti.

>> Législatives 2022 : comment le Parti socialiste se déchire autour de l'accord conclu avec La France insoumise

"Olivier a fait le job, il devrait l'emporter", a assuré l'un des proches du Premier secrétaire du Parti socialiste à franceinfo. Olivier Faure s'est effectivement entretenu avec beaucoup de membres du conseil ces derniers jours. Pourtant, rien n'est vraiment joué.

Les différents membres de ce conseil sont désignés en fonction des votes lors du dernier congrès du parti. En août 2021, la motion portée par Olivier Faure l'a emporté avec 75% des voix face à la motion d'Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin et proche de François Hollande, qui n'avait alors recueilli que 25% des voix. Si l'on s'en tient à cette arithmétique, l'accord sera voté largement.

La place importante des figures locales 

Ce ne sera cependant pas si simple. Au sein du conseil national siègent ceux qui sont appelés les premiers fédéraux. Ce sont eux qui sont à la tête du parti dans les départements.

Si l'accord est validé, ces premiers fédéraux n'auront pas tous un candidat socialiste sur la ligne de départ dans leur département aux législatives. Ce sont donc eux, en cas d'absence d'un candidat PS, qui vont devoir demander à leurs militants locaux d'aller soutenir des candidats de la France insoumise pour les votes du 12 et 19 juin. Comment vont-ils réagir ? Sachant que ces premiers fédéraux sont élus par les militants. Certains d'entre eux, qui avaient pourtant voté pour la motion d'Olivier Faure au congrès du parti, vont peut-être s'abstenir ou voter contre l'accord passé avec LFI. C'est pour cette raison que le résultat final risque d'être plus serré que celui enregistré lors du dernier congrès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.