Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : Manuel Valls éliminé, pro-Macron en tête, percée de la Nupes... Cinq choses à retenir des résultats du premier tour chez les Français de l'étranger

La majorité présidentielle arrive en première position dans huit des 11 circonscriptions des Français de l'étranger, malgré l'élimination de l'ancien Premier ministre, Manuel Valls.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
L'ancien Premier ministre, Manuel Valls, à Madrid (Espagne), le 12 mai 2022. (OSCAR DEL POZO / AFP)

Un avant-goût du 12 juin ? Les résultats du premier tour des élections législatives dans les 11 circonscriptions des Français de l'étranger ont été dévoilés, dimanche 5 juin, avec une semaine d'avance sur le reste de la France. Des chiffres très observés et commentés par les partis en lice pour décrocher un maximum de sièges à l'Assemblée nationale, les 12 et 19 juin. Voici ce qu'il faut retenir de ces premiers résultats.

>> Suivez les réactions aux premiers résultats des élections législatives dans notre direct

1Les candidats de la macronie majoritairement en tête

Ils étaient les grands favoris. Les candidats de la macronie, réunis sous l'étiquette Ensemble, sont arrivés majoritairement en tête chez les Français de l'étranger pour ce premier tour. En Amérique du Nord, Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, devance la candidate de la Nupes. Même configuration en Amérique latine et dans les Caraïbes avec Eléonore Caroit ; en Europe du Nord avec Alexandre Holroyd ; au Benelux avec Pieyre-Alexandre Anglade ; en Suisse et au Liechtenstein avec Marc Ferracci ; en Europe centrale avec Frédéric Petit ; au Proche-Orient et en Afrique avec Amélia Lakrafi ; en Europe orientale, en Asie et en Océanie avec Anne Genetet.

Les candidats de la majorité présidentielle se classent en revanche en deuxième position dans 8e circonscription (Italie, Grèce, Turquie et Israël), où Deborah Abisror-de Lieme (LREM) est devancée par le député sortant UDI, Meyer Habib ; ainsi que dans 9e circonscription (Maghreb et Afrique de l'Ouest) où Karim Ben Cheikh, le candidat de Génération.s, investi par la Nupes, arrive en tête devant Elisabeth Moreno, ancienne ministre de l'Egalité femmes-hommes, investie par LREM.

Enfin, dans la 5e circonscription (Espagne, Portugal et Monaco), Manuel Valls, officiellement investi par la République en marche, est battu. C'est Renaud Le Berre, candidat de la Nupes, qui est arrivé en tête au premier tour et qui affrontera Stéphane Vojetta, le député sortant et candidat dissident de la majorité présidentielle.

2La Nupes qualifiée dans dix des 11 circonscriptions

L'alliance à gauche a porté ses fruits. La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) est parvenue à se qualifier dans dix des 11 circonscriptions des Français de l'étranger. C'est deux fois plus que les candidats de gauche lors des élections législatives de 2017. Une seule circonscription résiste à l'alliance de la gauche, la 8e couvrant le pourtour méditerranéen, dont l'Italie et Israël, où le député sortant UDI, Meyer Habib, est arrivé en tête devant la candidate LREM, Deborah Abisror-de Lieme.

Malgré ces nombreuses qualifications pour le second tour, des victoires s'annoncent difficiles à obtenir pour la Nupes dans les circonscriptions des Français de l'étranger. L'alliance de la gauche n'est arrivée en tête que dans une seule circonscription, la 9e couvrant le Maghreb et l'Afrique de l'Ouest, où Karim Ben Cheikh, le candidat de Génération.s a devancé Elisabeth Moreno, investie par LREM. Les reports de voix semblent également plus favorables à la majorité présidentielle qu'à la gauche pour le second tour dans ces circonscriptions.

3Manuel Valls éliminé dès le premier tour

Une défaite symbolique a agité les premiers résultats. Dans la 5e circonscription des Français de l'étranger, qui comprend notamment l'Espagne et le Portugal, l'ancien Premier ministre, Manuel Valls, investi par la majorité présidentielle, a été éliminé dès le premier tour. Il est devancé par le candidat de l'union de la gauche, Renaud Le Berre, qui arrive en tête avec 27,24%, et le député sortant Stéphane Vojetta (25,39%), candidat dissident qui avait perdu l'investiture LREM au profit de l'ancien Premier ministre. Manuel Valls n'arrive qu'en troisième position avec un peu plus de 15% des suffrages.

"Si la dissidence et la division ont semé la confusion, je ne peux pas ignorer mon score et le fait que ma candidature n'a pas convaincu", a déclaré l'ancien Premier ministre sur Twitter, avant même l'annonce des résultats officiels. "Il m'appartient lucidement d'en tirer les conséquences", a-t-il ajouté, tout en appelant à faire barrage au second tour au candidat de la Nupes. Désormais, "le rassemblement se fera derrière Stéphane Vojetta", a souligné le secrétaire générale de LREM, Stanislas Guerini, lundi, sur franceinfo.

4Le député sortant Joachim Son-Forget balayé

Dans la 6e circonscription des Français de l'étranger, couvrant la Suisse et le Liechtenstein, le député sortant Joachim Son-Forget, élu en 2017 pour LREM avant de rallier l'extrême droite en soutenant Eric Zemmour à l'élection présidentielle, a été éliminé. C'est l'économiste proche d'Emmanuel Macron, Marc Ferracci, qui arrive en tête. Il devra faire face à Magali Mangin, investie par la Nupes.

5Une participation très faible, mais en hausse

Malgré une abstention très forte, les Français de l'étranger – ils sont 1,4 million d'inscrits sur les listes hors du territoire national – semblent s'être davantage mobilisés qu'en 2017, lorsque seuls 19,1% des inscrits s'étaient déplacés, selon des chiffres provisoires.

Plus encore qu'à la présidentielle, l'abstention est attendue à un niveau record pour le premier tour des législatives le 12 juin (52 ou 53% selon les sondages, contre 51,3% en 2017). L'abstention des jeunes et des classes populaires pourrait avantager la majorité actuelle, qui s'appuie sur un électorat plus âgé et plus aisé que celui du RN ou de la Nupes, estiment des spécialistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.