Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : le temps des tractations pour les partis de l'opposition

Publié Mis à jour
Législatives 2022 : le temps des tractations pour les partis de l'opposition
Législatives 2022 : le temps des tractations pour les partis de l'opposition Législatives 2022 : le temps des tractations pour les partis de l'opposition (France 3)
Article rédigé par France 3 - C. Motte, J. Nény, N. Salem, E. Marot, France 3 régions, L. Houel
France Télévisions
France 3

Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains. Les tractations sont déjà à l'œuvre, lundi 25 avril. Pour espérer prendre du poids face à la majorité présidentielle, les partis à droite comme à gauche doivent s'unir.

Rejoindre Emmanuel Macron ou rester dans l'opposition, les Républicains vont devoir trancher. Dans la matinée du mardi 26 avril, avant leur conseil stratégique, leurs avis étaient tranchés, entre les partisans d'une ligne indépendante et les ceux qui souhaiteraient se rapprocher de la majorité présidentielle. Plus à droite, le parti d'Éric Zemmour a besoin de s'allier avec le Rassemblement national pour obtenir des sièges. "S'il y a des alliances entre Reconquête !, le Rassemblement National et Debout la France, nous pouvons espérer obtenir à minima 148 députés, voire peut-être atteindre la majorité relative", avance Marion Maréchal.

Des discussions compliquées à gauche

À gauche, les discussions ont commencé au niveau national, ainsi qu'en régions. Les militants de la France Insoumise s'organisent pour rassembler. Tout le monde ne l'entend toutefois pas de cette oreille. Yannick Jadot, député européen EELV, refuse ainsi de se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon. "Si on veut gagner ces élections législatives, (…) il faut respecter les identités de tous les membres", estimait ce dernier, dans la matinée, sur France Inter. Les candidats ont jusqu'au 20 mai pour déposer leurs candidatures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.