Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : Fabien Roussel demande à La France insoumise de revoir la candidature de Taha Bouhafs

L'ancien candidat communiste à la présidentielle regrette que le journaliste ait été investi par l'alliance de gauche à Vénissieux malgré sa condamnation en première instance pour injure.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Taha Bouhafs le 7 mai 2022 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (JULIEN DE ROSA / AFP)

"Je ne comprends pas que La France insoumise puisse présenter quelqu'un, sous ses couleurs, qui a été condamné en première instance pour injure raciale." L'ex-candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel a déploré, lundi 9 mai, dans l'émission "Les 4 Vérités" sur France 2, que le journaliste et militant Taha Bouhafs puisse se présenter sous la bannière de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), dans la 14e circonscription du Rhône.

Le député du Nord a ainsi regretté que le journaliste de 25 ans ait été condamné à 1 500 euros d'amende pour injure publique à raison de l'origine, pour avoir traité la syndicaliste policière Linda Kebbab d'"Arabe de service". Une condamnation dont il a fait appel. "Je comprends parfaitement la colère et la candidature de Michèle Picard [la maire communiste de Vénissieux] et nous avons dit à La France insoumise qu'il y avait un problème", a défendu Fabien Roussel sur France 2.

Fabien Roussel, qui a participé samedi à la Convention actant la naissance à gauche de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale, a ensuite demandé ainsi à LFI de "revoir" sa candidature afin de "créer les conditions de gagner" dans cette circonscription.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.