Législatives 2017 : l'abstention atteint un niveau record

C'est un record sous la Ve République. 51,3% de votants se sont abstenus pour le premier tour des législatives dimanche 11 juin. France 3 revient sur les raisons de ce rendez-vous électoral manqué.

FRANCE 3

51,3% de Français inscrits sur les listes électorales se sont abstenus pour le premier tour des législatives dimanche 11 juin. Un record sous la Ve République. À Nice (Alpes-Maritimes), l'abstention au premier tour des législatives a même dépassé les 54%. Dans le département, plus d'un électeur sur deux ne s'est pas déplacé pour ce grand rendez-vous électoral. Beaucoup expliquent ce phénomène par un rejet des partis politiques au pouvoir et de leurs élus. "C'est des guignols. Tous !", cingle un Niçois désabusé. "Ils nous bernent et nous font croire beaucoup de choses", tempête un autre.

Appel à la mobilisation

Dans les Alpes-Maritimes, l'abstention a progressé de 10 points par rapport aux législatives de 2012. À 41 ans, Sophie s'était toujours déplacée aux urnes pour remplir son devoir de citoyenne. Mais pas cette fois-ci. Cette habitante a acquis la conviction que son vote n'aurait pas changé grand-chose au résultat de dimanche. Face au désarroi des électeurs, les candidats appellent à la mobilisation générale. "Mais on sait par habitude que la participation est toujours plus faible au second tour", prévient Julien Gasparutto, notre envoyé spécial à Nice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau abstentionniste à Villerversure dans l\'Ain, le 7 mai 2017.
Un bureau abstentionniste à Villerversure dans l'Ain, le 7 mai 2017. (MAXPPP)