INFOGRAPHIE. Législatives : l'abstention finale devrait s'élever à 51,2%, un record historique, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria

En 2012, l'abstention au premier tour avait atteint un record de 42,78%. Si elle atteignait 51,2%, ce serait un record historique depuis 1958.

INFOGRAPHIE. Législatives : l\'abstention finale devrait s\'élever à 51,2%, un record historique, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria
INFOGRAPHIE. Législatives : l'abstention finale devrait s'élever à 51,2%, un record historique, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria (FRANCEINFO)

L'abstention devrait atteindre 51,2% au premier tour des élections législatives, dimanche 11 juin, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria* pour France Télévisions et Radio France, publiée à partir des chiffres de la participation à 17 heures, communiqués par le ministère de l'Intérieur. Le niveau serait largement supérieur au précédent record atteint en 2012, où l'abstention avait atteint 42,78% au premier tour.

>> Le premier tour des législatives 2017 à suivre en direct

Des conséquences pour le second tour

Pour être qualifiés au second tour, les candidats doivent obtenir au premier tour au moins 12,5% des voix des inscrits sur les listes électorales. Plus l'abstention est forte, plus le seuil de qualification est donc élevé. Selon les modèles élaborés par Ipsos/Sopra Steria, une abstention de 50,5% signifierait que les candidats devront obtenir au moins 25% des suffrages exprimés pour pouvoir se présenter au second tour. Ce seuil se traduira par un faible nombre de quadrangulaires et réduira également celui de triangulaires.

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, France 24 et les chaînes parlementaires.