Info franceinfo Elisabeth Borne mènera la bataille des législatives et reste candidate dans le Calvados

Malgré sa nomination en tant que cheffe du gouvernement, Elisabeth Borne va maintenir sa candidature dans la 6e circonscription du Calvados pour les élections législatives, a appris franceinfo lundi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Elisabeth Borne, nouvelle Première ministre dans la cour de l'hôtel de Matignon, le 16 mai 2022.  (CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP)

Alors qu'Élisabeth Borne vient d'être nommée Première ministre, une source au sein de la majorité présidentielle confirme lundi 16 mai à franceinfo, qu'elle mènera bien la bataille des législatives et qu'elle reste candidate dans la sixième circonscription du Calvados"Elle a toujours eu le souhait de s'ancrer localement dans ce département où elle a ses racines", indique son entourage à franceinfo, faisant référence au fait que sa mère était pharmacienne dans le département. Ministre depuis 2017, Elisabeth Borne, qui n'a jamais été élue, a été préfète de l'ex-région Poitou-Charentes entre 2013 et 2014. Une expérience qui lui a montré "quels étaient les enjeux auxquels sont confrontés les habitants des zones rurales et périurbaines et elle est bien déterminée à se battre pour eux", ajoute cette source.

"C'est toute la différence avec ceux qui disent 'élisez moi' à une élection où ils ne sont pas candidats", ajoute sur Twitter, le délégué général de La République en Marche, Stanislas Guérini. "Élisabeth Borne est une femme d'engagement. Elle est et restera candidate aux élections législatives."

>> Remaniement : Elisabeth Borne nommée Première ministre, suivez le direct

L'adversaire de la Nupes d'Elisabeth Borne dans cette circonscription dénonce lundi, dans un communiqué le "bilan désastreux" qu'elle "partage" avec Emmanuel Macron. "Je lui ferai face", promet Noé Gauchard sur Twitter. 

"Sous sa responsabilité, les objectifs de la France en termes de bifurcation écologique ont été ignorés au nom de la compétitivité financière", affirme-t-il dans son communiqué. "Mme Borne est responsable de la baisse d'allocations pour un million de chômeurs, poursuit-il, Elle a ouvert à la concurrence le rail et la RATP et modifié le statut des cheminots." Noé Gauchard reprend les mots de Jean-Luc Mélenchon en affirmant qu'Élisabeth Borne, "favorable à la retraite à 65 ans", fait partie des "figures les plus dures de la maltraitance sociale macroniste".

Sans dénoncer de parachutage d'Élisabeth Borne, Noé Gauchard propose lundi sur Twitter d'"envoyer un Normand à l'Assemblée". "Je connais bien le Calvados et ses problématiques, assure-t-il, Petit fils d'agriculteur, ma famille y est ancrée depuis plusieurs générations et j'ai grandi dans ce département."

Triangulaire possible

Selon une modélisation de franceinfo, réalisée à partir des résultats du premier tour de l'élection présidentielle et de la participation au premier tour des législatives de 2017 dans chaque circonscription, une triangulaire est possible au second tour des législatives de 2022, après un premier tour serré entre les candidats Ensemble, RN et Nupes dans cette 6e circonscription du Calvados.

Les autres candidats pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains dans cette sixième circonscription du Calvados sont Jean-Philippe Roy pour le Rassemblement national, Bruno Battail pour le Parti animaliste et Pascale Georget pour Lutte ouvrière.

D'après l'usage, qui date de Nicolas Sarkozy, les ministres battus lors des élections législatives doivent démissionner. Cette règle avait coûté son poste à Alain Juppé en 2007, nommé ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy puis battu aux législatives en Gironde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.