Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : le NPA ne rejoint pas la Nouvelle Union populaire écologique et sociale

"Nous aurions pu nous mettre d'accord avec l'Union populaire, le PCF, et même EELV, mais nous ne pouvons valider un tel accord incluant le Parti socialiste et sur la base des propositions qui nous ont été faites", explique le parti.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le logo du NPA lors d'un meeting de Philippe Poutou à Metz (Moselle), le 1er février 2022. (EMILE KEMMEL / HANS LUCAS / AFP)

Le Nouveau parti anticipaliste (NPA) a annoncé, jeudi 5 mai, qu'il ne comptait pas rejoindre la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes). Celle-ci "n'assume pas la continuité politique de l'Union populaire qui a conduit, dans le cadre de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon à représenter un espoir de transformation radicale de la situation, ou alors de façon bien ambiguë et contradictoire", écrit le parti dans un communiqué.

"Nous aurions pu nous mettre d'accord avec l'Union populaire, le PCF, et même EELV, mais nous ne pouvons valider un tel accord incluant le Parti socialiste et sur la base des propositions qui nous ont été faites", expose le NPA. Et de conclure : "Le NPA ne signera donc pas l'accord de la Nupes."

Aucune circonscription n'a été proposée à Philippe Poutou, le candidat du NPA lors de la présidentielle. "Nous savons que de nombreuses et nombreux militant.e.s de gauche espéraient 'voir Philippe Poutou à l'Assemblée', mais ils et elles doivent savoir qu'à aucun moment une circonscription n'a été proposée par l'Union populaire permettant son élection, ni même sa candidature en Gironde", relate la formation.

Quant à la ligne du parti face à la Nupes, le NPA explique qu'il fera des distinctions. "En tout état de cause, nous appellerons à voter et soutiendrons, y compris de façon militante, les candidats de gauche de rupture de la Nupes, face auxquels nous ne présenterons pas de candidat.e.s, assure le parti. Dans d'autres circonscriptions, là où les conditions sont réunies, le NPA cherchera, face à des candidats labellisés Nupes incarnant une continuité avec le social-libéralisme, à faire entendre une alternative." Pour cela, le NPA compte se tourner vers "des candidatures unitaires, issues du monde du travail et des quartiers populaires, représentant une gauche de combat, indépendante des institutions et du social-libéralisme".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.