Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : l'abstention bat des records

Publié Mis à jour
Législatives 2022 : l'abstention bat des records
Législatives 2022 : l'abstention bat des records Législatives 2022 : l'abstention bat des records
Article rédigé par franceinfo - G. Halard
France Télévisions

Dimanche 12 juin, de nombreux Français ne se sont pas rendus aux urnes pour le premier tour de l'élection. Il s'agirait davantage de jeunes entre 18 et 34 ans, mal rémunérés et très peu satisfaits de leur vie.

Avec seulement 47,51% de participation, le premier tour de ces élections législatives a battu un nouveau record d'abstention. "Le portrait-robot de l'abstentionniste c'est une personne de moins de 35 ans, avec un salaire peu élevé et ne s'estimant pas du tout satisfaite de sa vie. Les abstentionnistes sont pour l'immense majorité des jeunes.Sur dix personnes, ils sont sept âgés entre 18 et 34 ans à ne pas s'être déplacés. Ensuite, les ouvriers et les employés votent moins que les cadres et les professions intermédiaires. Mais ce sont les salaires qui jouent le plus. Plus de six personnes sur dix gagnant moins de 1 250 euros par mois se sont abstenues", explique Guillemette Halard, depuis la rédaction de franceinfo.

Plus de 70 % en Outre-Mer

Si le genre n'a pas d'impact sur l'abstentionnisme, la géographie en a un. "S'il n'y a pas de différence notable selon la taille de l'agglomération, certains territoires sont bien plus touchés que d'autres. En Ile-de-France, c'est en Seine-Saint-Denis que l'abstention a été la plus forte avec 61%. Dans les Bouches-du-Rhône, à Marseille, six personnes sur dix ne se sont pas déplacées. Les départements d'Outre-mer enregistrent la plus forte abstention. En Guyane, en Martinique et en Guadeloupe, elle dépasse les 70 %", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.