INFO FRANCEINFO. Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel se retire au profit de Benjamin Griveaux

Le député de centre-droit se présentait sous les couleurs d'Agir-Les Constructifs de Paris. Il avait en vain appelé à une alliance à trois avec le dissident LREM Cédric Villani.

L\'ancien LR Pierre-Yves Bournazel se retire au profit de Benjamin Griveaux (LREM) dans la course aux municipales 2020.
L'ancien LR Pierre-Yves Bournazel se retire au profit de Benjamin Griveaux (LREM) dans la course aux municipales 2020. (JOEL SAGET / AFP)

"Pour être maire d'une ville", comme Paris, il faut savoir "dépasser les clivages", déclarait le 1 juillet 2019 sur franceinfo, Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de Paris, candidat aux municipales à Paris. Franceinfo révèle jeudi 16 janvier qu'il a décidé de se retirer au profit du candidat investi par La République en Marche, Benjamin Griveaux.

" À 60 jours du scrutin, il faut choisir l’intérêt de Paris, écrit l'élu de centre-droit dans une lettre adressée aux Parisiens, que franceinfo s'est procurée. Et choisir, c’est parfois savoir renoncer. J’apporte aujourd'hui mon soutien à Benjamin Griveaux. Nous partageons le constat de l’échec de la maire sortante et une vision commune de l’avenir de Paris". Pierre-Yves Bournazel précise qu'il "prendra [sa] part à cette élection pour servir Paris et le 18e arrondissement", et "demande" à Benjamin Griveaux "d’être libre et indépendant, porteur d’une nouvelle majorité de projets, ouverte, diverse et non partisane, afin de pouvoir préparer le Paris et le Grand Paris de demain, en mettant en oeuvre des actions rapides pour améliorer le quotidien des citoyens et apaiser la Ville".

Une invitation à "additionner les forces"

Déjà mardi 14 janvier sur Twitter, il invitait Benjamin Griveaux et Cédric Villani pour à "additionner les forces" dans une lettre publiée sur son compte Twitter :

Pierre-Yves Bournazel avait quitté le groupe LR pour créer "100% Paris", mais refusait de parler de "scission". Sur franceinfo, il qualifiait son groupe d'"offre positive de rassemblement large, avec des élus venus de la droite comme du centre et d’Agir, c’est-à-dire des élus modérés mais profondément légitimes, ancrés sur le terrain".


Au dernier sondage OpinionWay commandé par l'association de Benjamin Griveaux  mi-novembre 2019, Pierre-Yves Bournazel récoltait 4% des intentions de vote.