Le brief politique, France info

Municipales à Paris : le centriste Pierre-Yves Bournazel tente une nouvelle réconciliation entre Griveaux et Villani

Le député Agir du 18e arrondissement de Paris envoie une nouvelle lettre aujourd'hui au candidat En Marche Benjamin Griveaux et au dissident Cédric Villani pour les convaincre de s'allier avec lui

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pierr-Yves Bournazel, en mai 2019.
Pierr-Yves Bournazel, en mai 2019. (FRÉDÉRIC DUGIT / MAXPPP)

Le candidat Pierre-Yves Bournazel, ex-LR devenu Agir et donc un peu macroniste, n’a pas abandonné son projet un peu fou de rabibocher Benjamin Griveaux et son frère ennemi, le dissident Cédric Villani. Il leur envoie une autre lettre mardi 14 janvier pour leur donner à nouveau rendez-vous afin d'étudier ensemble la possibilité de former un trio pour les élections municipales à Paris.

>> PODCAST. "Paris la bataille : le feuilleton des municipales"

A la première tentative, Pierr-Yves Bournazel a essuyé un refus poli de Villani et un oui enthousiaste de Griveaux qui espère faire de lui sa tête de liste ds le 18e arrondissement de Paris. Mais le centriste insiste  "Nous avons plusieurs points de convergence". Et il détaille : la lutte contre la bétonnisation, des mesures sur la propreté avec son concept "Tu casses, tu répares. Tu salis, tu nettoies". Et la sécurité avec, encore l'une de ses idées, la mise en place d'un numéro direct pour contacter la police municipale, le 7517.

Pierre-Yves Bournazel appelle les deux marcheurs à faire un effort supplémentaire et à dépasser les "rancœurs personnelles". En coulisses il a des alliés puisque le Modem travaille lui aussi activement à la formation d’une alliance entre centristes et marcheurs à Paris.

Pierr-Yves Bournazel, en mai 2019.
Pierr-Yves Bournazel, en mai 2019. (FRÉDÉRIC DUGIT / MAXPPP)