VIDEO. Européennes : "Un choc, un séisme, un moment grave", selon Manuel Valls

Le Premier ministre a réagi avec gravité aux premiers résultats des européennes favorables au FN.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a estimé dimanche 25 mai que les premiers résultats des élections européennes, qui ont placé le FN en tête, représentaient "un choc, un séisme" : "Le moment que nous vivons est un moment grave, très grave pour la France et pour l'Europe, s'est-il alarmé. Ce scrutin, et c'est ma conviction, est plus qu'une nouvelle alerte, c'est un choc, un séisme qui s'adresse à tous les responsables politiques qui ont la charge d'agir."

Résultats, analyses, réactions : toute la soirée des européennes en direct

"Ce soir par l'abstention, toujours massive, par la percée de l'extrême droite, placée nettement en tête, par le score médiocre des partis de gouvernement, et tout particulièrement de la majorité et de la gauche, vous avez exprimé un profond scepticisme", a reconnu le Premier ministre. Et pour lui, "quelques semaines après les élections municipales", la France reste "dans une crise de confiance".

"Vous avez répété votre désarroi, vous avez dit que les problèmes étaient toujours là et qu'ils étaient trop lourds, problèmes pour trouver du travail, pour boucler vos fins de mois, problèmes pour nos jeunes, vos enfants, vos petits-enfants, pour se lancer dans la vie", a-t-il énuméré. En conséquence, "nous avons besoin d'une Europe plus forte, plus solidaire, plus juste, plus généreuse", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 25 mai 2014 lors de son allocution, à l\'hôtel Matignon, à Paris.
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 25 mai 2014 lors de son allocution, à l'hôtel Matignon, à Paris. ( FRANCE 2)