Élections européennes : les partis de l'opposition ont du mal à trouver des financements

Après La France insoumise, c'est le Rassemblement national qui lance un appel au prêt afin de financer sa campagne électorale.

FRANCE 3

À quelques semaines des élections européennes, plusieurs partis de l'opposition cherchent encore à assurer le financement de leur campagne. Ainsi, après La France insoumise, c'est au tour du rassemblement national de Marine Le Pen de solliciter les Français, faute de prêts bancaires. Un emprunt militant qu'elle lance en fustigeant l'attitude des banques à l'encontre de son parti.

Une institution publique prêteuse ?

"Nous sommes aujourd'hui entre les mains des banques, qui ont droit de vie et de mort sur les listes électorales", a-t-elle ainsi lancé sur BFMTV. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon demande le soutien financier des militants afin de "desserrer l'étau que les banques font sur toutes les listes". En trois jours, La France insoumise revendique déjà 700 000 euros récoltés. De quoi relancer le projet d'une institution publique qui prêterait aux partis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen lors d\'un meeting en janvier 2019 à Paris. 
Marine Le Pen lors d'un meeting en janvier 2019 à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)