Plus de 47 millions de Français étaient inscrits sur les listes électorales en avril

Avec la procédure d'inscription d'office sur les listes électorales pour les jeunes, 97% des adultes de moins de 30 ans sont aujourd'hui inscrits sur une liste électorale en France, d'après l'Insee. 

Une femme vote à Saint-Denis, sur l\'île de la Réunion, pour le second tour des élections législatives, le 18 juin 2017. 
Une femme vote à Saint-Denis, sur l'île de la Réunion, pour le second tour des élections législatives, le 18 juin 2017.  (RICHARD BOUHET / AFP)

Cela représente 93% des Français en âge de voter : 47,1 millions de personnes étaient inscrites sur les listes électorales françaises en avril, dont 1,3 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire, indique l'Insee dans une étude, publiée mardi 7 mai. 

Conséquence du baby-boom de l’an 2000, le nombre de jeunes inscrits d’office sur les listes électorales a fortement augmenté en 2018. Grâce à cette procédure d'inscription d'office, 97 % des adultes de moins de 30 ans sont aujourd'hui inscrits sur une liste électorale en France.

Ce taux recule pour les plus de 30 ans : il est légèrement inférieur à 90% pour les 35-44 ans, d'après l'Insee, car tous les électeurs ne se réinscrivent pas immédiatement sur la liste de leur nouvelle commune après un déménagement. Le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales se redresse néanmoins à l'âge de la retraite.

Plus de 200 listes électorales consulaires

Les Français résidant hors de France peuvent s’inscrire sur l’une des 208 listes consulaires. Quatre d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève gère la plus importante de ces listes – 102 000 électeurs –, suivi par ceux de Londres, Bruxelles et Montréal. A l’autre extrémité, les listes d’Ekaterinbourg (Russie), Tripoli (Libye), Bagdad (Irak), Chisinau (Moldavie) et Oulan-Bator (Mongolie) comptent moins de 50 électeurs.

Plus de 330 000 électeurs ressortissant d’un autre Etat membre de l’Union européenne sont également inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. Ces ressortissants résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les municipales et les élections des représentants au Parlement européen.

Avec près de 100 000 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires françaises, suivis par les Italiens (48 000), les Britanniques (46 000) et les Belges (40 000). A l’opposé, seuls 34 électeurs maltais sont inscrits pour voter en France.