Législatives : Mélenchon galvanise les foules et LREM tente sa réélection en Guadeloupe

Publié Mis à jour
Législatives : Mélenchon galvanise les foules et LREM tente sa réélection en Guadeloupe
France 3
Article rédigé par
H. Capelli, V. Lerouge - France 3
France Télévisions

Jeudi 2 juin, Hugo Capelli est venu sur le plateau du 12/13 pour présenter "le journal de campagne" des élections législatives. À l’ordre du jour, le retour de Jean-Luc Mélenchon en meeting et la République en marche qui tente de se maintenir en Guadeloupe, avec la nouvelle secrétaire d’État à la mer, Justine Bénin, candidate à sa réélection.

Mercredi 1er juin, Jean-Luc Mélenchon a tenu un meeting à Paris. Un exercice qui a fait une partie de son succès à la présidentielle alors que le premier tour des élections législatives aura lieu dans dix jours. Le meeting a attiré tellement de monde que certaines personnes ont dû suivre l’événement à l’extérieur de la salle. "Il faut dire que plusieurs sondages montrent que la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) pourraient arriver en tête au premier tour de ces législatives, il y a un vent d’optimisme à gauche. La majorité présidentielle a donc lancé une campagne de communication ciblée contre Jean-Luc Mélenchon sur les réseaux sociaux 'nous ne sommes pas dupes' est-il écrit", explique Hugo Capelli, sur le plateau du 12/13 jeudi 2 juin.

La Guadeloupe loin d’être à nouveau acquise par LREM

Quinze membres du nouveau gouvernement sont candidats aux élections législatives. S’ils ne l’emportent pas, ils devront quitter leur ministère. En Guadeloupe, la nouvelle secrétaire d’État à la mer, Justine Bénin, est candidate à sa réélection. Pourtant, le contexte n’est pas forcément favorable aux candidats de la majorité présidentielle. "À tel point que dans deux des quatre circonscriptions de la Guadeloupe il n’y a tout simplement pas de candidat de la majorité présidentielle car le petit score d’Emmanuel Macron a refroidi certains de ses partisans : 30 % au second tour contre 70 % pour Marine Le Pen", expose Valéry Lerouge, en direct de Point-à-Pitre (Guadeloupe). Certains électeurs avaient ainsi opéré un vote sanction contre la politique gouvernementale et en particulier contre la gestion de la crise sanitaire en Guadeloupe. La candidature de Justine Bénin aux législatives pourraient donc en pâtir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.