Elections municipales 2020 : l'abstention nationale devrait atteindre 54,5%, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria

Lors du précédent scrutin municipal, le taux de participation à 17 heures en métropole était de 54,72%.

Une électrice vote à Mulhouse (Haut-Rhin), le 15 mars 2020.
Une électrice vote à Mulhouse (Haut-Rhin), le 15 mars 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Un scrutin chamboulé par l'épidémie de coronavirus. Le taux de participation à 17 heures au premier tour des élections municipales en métropole s'établit à 38,77%, dimanche 15 mars, selon les données du ministère de l'Intérieur. Ce taux s'est donc effondré par rapport à 2014, puisqu'il était alors de 54,72% à la même heure. Cela représente un important recul de près de 16 points.

L'abstention est estimée à 54,5% pour le premier tour des municipales, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et les Chaînes parlementaires. Elle s'élevait à 36,4% lors du premier tour de 2014 soit, 18,1 points de moins.


>> Suivez le direct sur les résultats du premier tour des élections municipales 2020

A midi, participation en hausse dans 11 départements

A midi, le taux de participation s'établissait à 18,38%, en recul de 4,8 points par rapport à la même heure aux dernières aux dernières municipales (23,16%).  Le taux de participation à midi est connu pour la quasi-totalité des départements. C'est en Haute-Corse qu'il est le plus élevé, avec 34,51% de votants, contre seulement 11,55% dans l'Essonne.

Par rapport à 2014, la participation progresse dans onze départements, notamment dans l'Aveyron (+7,2 points), le Doubs (+4,6) et en Seine-Maritime (+4,4).

Le maintien de cette journée de vote, alors que le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé samedi soir le passage au stade 3 du plan de lutte contre l'épidémie et des mesures drastiques, suscite interrogations et inquiétudes et une forte abstention est redoutée. En 2014, celle-ci avait atteint un record sous la Ve République avec 36,45% au premier tour.