Élections législatives 2024 : le Nouveau Front populaire défend "la retraite à 60 ans", explique Mathilde Panot

Publié
Durée de la vidéo : 10 min
Mathilde Panot, ex-présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale et candidate Nouveau Front populaire aux législatives, était l'invitée des "4 Vérités", mardi 18 juin.
Élections législatives 2024 : le Nouveau Front populaire défend "la retraite à 60 ans", explique Mathilde Panot Mathilde Panot, ex-présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale et candidate Nouveau Front populaire aux législatives, était l'invitée des "4 Vérités", mardi 18 juin. (France 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Mathilde Panot, ex-présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale et candidate Nouveau Front populaire aux législatives, était l'invitée des "4 Vérités", mardi 18 juin.

Le Nouveau Front populaire "est basé sur un programme. C'est la chose qui permet d'avoir une cohérence politique et une cohésion politique", assure Mathilde Panot, ex-présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale et candidate Nouveau Front populaire aux législatives. Les candidats de gauche souhaitent notamment abroger la réforme des retraites. "Nous avons fait un serment, avec les 151 députés de la Nupes, d'aller vers un objectif de la retraite à 60 ans", développe-t-elle, en ajoutant que cela serait réalisé "le plus rapidement possible".

Pas de Premier ministre pour l'instant

L'hypothèse que Jean-Luc Mélenchon devienne Premier ministre ne rassemble pas la gauche. "Nous avons dit que c'est le plus grand groupe parlementaire à l'Assemblée nationale, à l'intérieur du Nouveau Front populaire, qui proposera aux autres forces le nom d'un Premier ministre", explique Mathilde Panot. Alors qu'un candidat "fiché S" a été investi dans le Vaucluse, elle affirme : "je suis fière d'avoir aussi des forces antifascistes dans notre Nouveau Front populaire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.