Élections : la Suède se cherche un gouvernement

Après les élections législatives de dimanche 9 septembre en Suède, aucun parti traditionnel n'a obtenu la majorité. L'extrême droite approche les 18%.

Voir la vidéo

Dimanche 9 septembre, les Suédois votaient pour les élections législatives. Un scrutin regardé par toute l'Europe qui craignait la montée du parti populiste. Le leader du parti d'extrême droite de Suède était heureux, car il a fait progresser son parti de 5 points. Un essai marqué, mais non transformé. Avec 17,6% des voix, le parti anti-immigré loupe la seconde marche et reste la troisième force du royaume. En face, les sociodémocrates sauvent les meubles, mais subissent une nouvelle saignée dans leur électorat.

Les populistes souhaitent durcir encore les lois migratoires

Pour le Premier ministre sortant, la démocratie suédoise a quand même tenu le choc. "Je suis déçu qu'un parti qui menace la liberté d'expression et qui a des racines nazies puisse obtenir autant de suffrages", a-t-il cependant déclaré. Une opinion largement partagée lundi 10 septembre dans les rues de Stockholm. La capitale suédoise n'a pas été séduite par les sirènes populistes. "Ce sont des racistes", déclare une jeune femme. Les populistes sont pour le moment isolés dans l'échiquier politique, mais ils souhaitent durcir encore les lois migratoires.

Jimmie Akesson, dirigeant des Démocrates de Suède lors d\'un meeting de campagne à Stockholm, le 8 septembre 2018.
Jimmie Akesson, dirigeant des Démocrates de Suède lors d'un meeting de campagne à Stockholm, le 8 septembre 2018. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)