Vidéo Régionales : "Le front républicain a été abîmé par des prises de position très ambiguës", estime Elisabeth Borne

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le premier tour des élections régionales se tiendra le 20 juin prochain. Le Rassemblement national peut l'emporter dans plusieurs régions, selon notre série de sondages Ipsos Sopra/Steria pour France Télévisions et Radio France.

"Je ne suis pas sûre que le Rassemblement national souhaite travailler la main dans la main avec le gouvernement et réciproquement", a déclaré Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion mercredi 9 juin sur franceinfo. Elle "ne souhaite pas" que le parti de Marine Le Pen remporte une ou plusieurs régions à l'issue des élections régionales alors que selon notre série de sondages Ipsos pour France Télévisions et Radio France plusieurs régions pourraient changer de bord politique et tomber aux mains du RN notamment en région Paca.

>> Elections régionales 2021 : découvrez nos sondages dans les 13 régions de France métropolitaine

Elisabeth Borne souligne que les régions "ont un rôle très important. Elles ont des compétences dans le domaine du développement économique, elles ont aussi des compétences sur la formation des jeunes et des demandeurs emplois peu qualifiés. Donc, évidemment, elles auront un rôle" dans la relance de l'économie. "Le fait qu'elles puissent travailler avec le gouvernement dans la période qui vient pour donner maximum d'effet à notre plan de relance, c'est très important", insiste la ministre.

"On souhaite continuer à faire barrage" au RN

Interrogée sur le front républicain dont l'efficacité est notamment remise en cause par le conseiller du président Stéphane Séjourné, la ministre du Travail répond que "le front républicain a été abîmé par des prises de position très ambiguës. Très clairement, la République en marche n'a jamais été ambiguë sur ce sujet. On souhaite continuer à faire barrage au Front national [ancien nom du Rassemblement national]".

Mais ce front républicain "suppose un rassemblement, et pour se rassembler il faut être à plusieurs", souligne la ministre du Travail, qui cite Xavier Bertrand, candidat parrainé par LR dans les Hauts-de-France, qui "ne veut pas" du rassemblement, "c'est tout à fait regrettable". Les candidats de LREM pourrait-il se retirer au soir du premier tour afin d'éviter une élection du RN ? "On regardera au cas par cas le soir du premier tour quelle est la situation. On a toujours prôné le rassemblement et continuera à le faire", assure Elisabeth Borne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.