Régionales 2021 : "Il faut tenir ces élections en juin", précise Stanislas Guerini (LREM)

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Régionales 2021 : « Il faut tenir ces élections en juin », précise Stanislas Guerini (LREM)
France 2
Article rédigé par
J. Wittenberg - France 2
France Télévisions

Stanislas Guerini, député et délégué général de La République en marche, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 5 février.

Jeudi 4 février, Jean Castex n’a pas annoncé de confinement. Pour autant, les Français se disent majoritairement en faveur d’un confinement "dur", ils seraient 55% à l’approuver selon le dernier sondage. "On aurait tous l’espoir de se dire : ‘on fait de gros efforts pendant quelques semaines et ensuite on reprend une vie totalement normale’. Aujourd’hui, on ne sait pas garantir cela, parce qu’il y a le variant, parce que le virus continue de circuler très fortement", explique Stanislas Guerini, député La République en marche (LREM), invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 5 février.

Gérald Darmanin a annoncé jeudi soir un renforcement des contrôles. "C’est le corollaire d’une certaine façon de réussir à ne pas reconfiner, à ce que les règles qui sont celles du couvre-feu soient strictement appliquées. […] Ces efforts de tous, d’une immense majorité de Français, ne doivent pas être gâchés si jamais les gens ne respectent pas les règles. C’est encore une fois ce comportement collectif, qui est exemplaire", précise le délégué général de LREM.

Régionales : "Je tends la main à toutes les bonnes volontés"

Jean-Louis Debré, l’ancien président du Conseil constitutionnel, a été chargé d’une mission sur la tenue des élections régionales. Devant des parlementaires, il a indiqué que le gouvernement souhaitait que ces élections aient lieu après la présidentielle. "Il faut tenir ces élections en juin. […] La démocratie ne doit pas être mise sous cloche par ce virus", assure-t-il.

Faut-il des alliances avec des présidents sortants de droite, par exemple en Provence-Alpes-Côte d'Azur ? "Je tends la main à toutes les bonnes volontés, à tous les présidents et présidentes de région sortants qui souhaiteraient faire un rassemblement large pour la réussite du pays", précise le délégué général de LREM.

"Aujourd’hui, il serait difficile de faire la réforme des retraites, on est en plein cœur de la crise sanitaire, la crise économique est importante. Ce n’est pas facile de la faire avant la fin du quinquennat", conclut Stanislas Guerini.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.