Cet article date de plus de sept ans.

Départementales : trois graphiques pour comprendre le second tour

Triangulaires, duels, binômes en solo ? Le second tour promet tous types de configurations. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Dans un bureau de vote du Pontet (Vaucluse), le 22 mars 2015. (MAXPPP)

Dimanche 29 mars, les électeurs votent dans 1 905 cantons sur 2 054. A l'issue du second tour des élections départementales, les Français connaîtront le nouveau visage (ou plutôt la nouvelle couleur) de leurs départements.

Alors que la campagne d'entre-deux-tours fait la part belle aux consignes de vote, francetv info vous dit tout ce qu'il faut savoir sur ce deuxième round électoral. 

Comment se présente le second tour ? 

Pour pouvoir se présenter au second tour, les binômes candidats devaient obtenir au premier tour de scrutin, dimanche 22 mars, au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits dans le canton, ou figurer parmi les deux binômes arrivés en tête. Dans le détail, il y aura 1 614 duels, et 278 triangulaires. Enfin, 13 binômes sont garantis d'être élus, puisqu'ils n'ont pas d'adversaire pour ce deuxième tour. Une situation qui résulte notamment de désistements. Selon notre décompte, 65 binômes qualifiés ont en effet choisi de ne pas se présenter à nouveau. 

Plusieurs candidats UMP qui pourraient prétendre à se maintenir dans une triangulaire ont choisi de se désister pour le second tour, explique-t-on dans cet article. Objectif théorique : faire barrage au Front national, en faisant fi de la ligne "ni-ni" (ni front républicain, ni FN) défendue par le président du parti, Nicolas Sarkozy. Dans le Vaucluse, l'UMP s'est retirée d'un canton, affirmant qu'un duel était préférable à une triangulaire. Dans le même département, le PS s'est désisté dans deux cantons.

Toujours dans le Vaucluse, un binôme de candidats FN s'est également désisté, à Bollène, au profit du binôme de la Ligue du Sud.

Comment les partis sont-il répartis ? 

Le Front national, qui compte entériner sa percée du premier tour, est présent dans 1 107 cantons. Des binômes frontistes sont présents dans 834 duels. Enfin, le parti obtient le plus grand nombre de triangulaires : 273. L'UMP, alliée à l'Union de la droite, se maintient dans 993 duels et 203 triangulaires. Le PS, dans 818 duels et 207 triangulaires.

Parmi les candidats sans adversaire, un seul binôme concourt pour la droite. En revanche, on retrouve 7 binômes socialistes ou Union de la gauche, 4 Front de gauche, et un communiste.

 Quels partis rencontrent le FN en duel ? 

Le Front national s'est imposé dans de nombreuses triangulaires. Cependant, il est aussi très présent en duel. En grande majorité, les binômes frontistes rencontreront surtout leurs homologues de l'UMP-Union de la droite. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.