Départementales : la campagne bat de nouveau son plein

À quelques jours du second tour des élections départementales, les candidats de l'Essonne font la chasse aux abstentionnistes.

FRANCE 2

Dans l'Essonne, les candidats sont d'ores et déjà retournés en campagne, deux jours après le premier tour des départementales. Et pour cause, ici l'enjeu est fort. La gauche pourrait perdre le fief de Manuel Valls.
À Athis-Mons, le candidat socialiste Patrice Sac, talonné par l'UMP, va à la rencontre des habitants et fait ainsi la chasse aux abstentionnistes. Dans ce canton, 55% des électeurs ne se sont pas déplacés au premier tour.

Le second tour aura lieu le 29 mars

La démarche est la même du côté UMP. Tracts en main, le candidat Pascal Picard les distribue dans la rue. L'homme espère ainsi ravir ce canton à la gauche au second tour, dimanche 29 mars.
Le candidat est sévère concernant le gouvernement en place. "Un Front national à 20% c'est le résultat de la politique du gouvernement qui n'a pas tenu ses engagements", assure-t-il au micro de France 2.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Manuel Valls a voté dans son fief d\'Evry (Essonne) à l\'occasion du premier tour des départementales, le 22 mars 2015.
Le Premier ministre Manuel Valls a voté dans son fief d'Evry (Essonne) à l'occasion du premier tour des départementales, le 22 mars 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)