Cet article date de plus de huit ans.

Elections municipales : de la CGT au Front national

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

J'ai adhéré à la CGT pour pouvoir défendre les intérêts, les droits et les acquis sociaux, pour la même raison que j'ai adhéré au Front national d'ailleurs.

Aujourd'hui, l'ouvrier est candidat sur la liste de Nicolas Bay, qui espère ainsi en séduire d'autres.

Ça peut servir de déclic en quelque sorte, de voir quelqu'un qui a un engagement syndical ici, qui était à la CGT comme ouvrier métallo et qui aujourd'hui nous rejoint.

Face à cette montée de l'extrême droite chez les ouvriers, le candidat de gauche a décidé de mener une campagne de proximité.

Notre travail au quotidien, c'est justement d'aller chercher cet électorat, qui pourrait aller vers le Front national avec la proximité, avec un langage de vérité sur les solutions à apporter, avec une dimension très locale de cette campagne.

Mais cette candidature frontiste n'est pas un cas unique. En 2011, cet ouvrier est exclu de la CGT après avoir été candidat pour le Front national. Alors, le syndicat a décidé de réagir: exclusion systématique, formation des militants pour répondre aux interrogations des ouvriers.

On a rappelé certaines réalités notamment sur le coût de l'immigration, sur le programme économique du Front national, sur la politique familiale du Front national.

Une campagne de terrain qui devrait continuer au-delà des municipales. Selon un récent sondage, 44% des ouvriers ont l'intention de voter FN aux élections européennes.

Et ne manquez pas demain notre document sur les coulisses de la campagne dans 13h15 le dimanche. Dans un instant également, nous retrouverons Bernard Lavilliers. Partons maintenant pour l'Afrique du Sud à la rencontre de trois femmes qui ont quitté leur travail pour défendre la cause des requins. Chaque année, plusieurs millions d'entre eux sont tués. Comment entendent-elles améliorer l'image de ces prédateurs? Nos équipes ont rencontré celles que l'on appelle "les anges gardiens des requins".

C'est un autre monde, un monde de silence où les squales règnent en maîtres. Un territoire où l'homme n'est pas forcément à son aise, sauf elle. Plonger sans cage au beau milieu de l'océan Indien pour améliorer l'image de ces prédateurs. En quelques années, ces femmes sont devenues les anges gardiens des requins, car pour elles ils sont en danger. A la Réunion, en Australie, suite à des attaques mortelles, leur chasse est désormais ouverte. Chaque année, 73 millions de requins sont ainsi tués. La peur des requins, l'Afrique du Sud a appris à vivre avec, ces surfeurs aussi. Mais les risques sont dans tous les esprits.

Quand il y a des grosses vagues, que le temps est gris et que l'eau est trouble, c'est flippant.

C'est quelque chose que tous les surfeurs le long de la côte ont a l'esprit. On sait qu'il y a des requins ici.

Quand t'es le dernier à être dans l'eau, s'il y a un requin, tu te dis que c'est forcément pour toi.

Pour protéger ses côtes, le gouvernement a mis en place des filets il y a plus de 50 ans. Une aberration pour la chef de file de ces anges gardiens des requins, Julie Andersen. Elle veut nous montrer ces protections inutiles de plus près. A 500m du rivage, le filet à requins s'étend sur des kilomètres, troué par endroits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.