Cet article date de plus de cinq ans.

Les magasins à prix cassés ont le vent en poupe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Les magasins à prix cassés ont le vent en poupe
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Tout à un euro, voire deux... Les commerces low cost fleurissent. Comment font-ils ? D'où viennent les produits ? France 2 a mené l'enquête.

Deux euros pour un jouet, un bol ou des fleurs artificielles... Certains magasins proposent tous leurs produits à ce prix unique. Et cela ravit les clients. Mais comment ces commerces font-ils pour tenir avec des prix si bas ?

Tout commence à la commande. Marc De Bisschop, patron de magasins aux prix bradés, négocie au centime près avec ses fournisseurs. "Évidemment, il y a des batailles de prix. À la fin, s’il ne me propose pas le prix qui me permet de rentrer dans les critères très stricts que j'ai, je ne fais pas son produit", explique à France 2 le PDG de C'est deux euros.

Une grosse capacité de stockage

Pour obtenir les prix les plus bas, l'homme achète en très grande quantité pour ses 45 boutiques. Il stocke plus de trois millions de produits dans son entrepôt près de Toulouse. La plupart viennent d'Asie ou du sud de l'Europe. Les prix dépendent de la saison. L'entrepreneur va par exemple acheter des tongs au plus bas prix en hiver, puis les revendre en été. Et de nombreux produits sont vendus par lot. Mais certains articles sont parfois plus chers dans ses boutiques que dans des magasins concurrents. Une façon de rester rentable.

Le concept de prix fixe attire. Certains restaurants se mettent à proposer la même formule.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.