DAB : pourquoi sont-ils de moins en moins nombreux ?

D’après un rapport publié par le ministère de l’Économie et la Banque de France, les distributeurs automatiques de billets (DAB) se font de plus en plus rares en 2019. Un phénomène de disparition observé depuis plusieurs années, comme l’analyse le journaliste de France Télévisions, Florent Boutet.

FRANCE 2

Se dirige-t-on vers une disparition des distributeurs automatiques de billets (DAB) ? "La signalétique des DAB est de plus en plus rare dans l’espace public, et en termes de statistiques, le geste de retirer de l’argent est de plus en plus compliqué à réaliser. L’an dernier, le nombre de distributeurs de billets a reculé de 2 135 en France, soit une baisse de 4,1% en 2019, par rapport à 2018, pour un total de 50 316 appareils qui subsistent toujours", détaille le journaliste de France Télévisions, Florent Boutet, sur le plateau du 8 Heures. 

Un phénomène plus marqué dans les villes

Alors, cette diminution du nombre de DAB en France est-elle pénalisante au quotidien ? "La moyenne horaire, à savoir le temps que l’on met pour se rendre à un distributeur en métropole, ne change pas beaucoup : 99% de la population reste à moins de 15 minutes en voiture d’un DAB. C’est surtout en ville qu’ils ont disparu en 2019. Les professionnels évoquent les dégradations des 'gilets jaunes', mais les raisons sont plus profondes : le nombre d’agences bancaires, concurrencées par les banques en ligne, est en baisse et l’utilisation du liquide recule. Des tendances qui devraient s’accentuer dans les mois à venir en raison du Covid-19, avec la généralisation du sans-contact", conclut Florent Boutet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
DAB : pourquoi sont-ils de moins en moins nombreux ? 
DAB : pourquoi sont-ils de moins en moins nombreux ?  (FRANCE 2)