Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le Medef dénonce un "harcèlement législatif" et menace de boycotter la conférence sociale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
EUROPE 1
Article rédigé par
France Télévisions

Invité sur Europe 1, le patron du Medef, Pierre Gattaz, a réclamé un report de l'application des accords sur la pénibilité au travail à 2016.

"Il faut arrêter ce harcèlement législatif." Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'est emporté, lundi 30 juin sur Europe 1, contre les députés socialistes et le gouvernement. Il les accuse de déposer "tous les quinze jours" "une proposition de loi anti-économique et anti-entreprise qui va toujours dans le même sens : augmentation de taxes, de cotisations et de contraintes".

"A chaque fois qu'on augmente des taxes ou des cotisations, nous créons du chômage", dénonce-t-il. Le patronat réclame également un report de l'application des accords sur la pénibilité au travail à 2016. S'il n'est pas entendu sur ce point, Pierre Gattaz menace de boycotter la conférence sociale des 7-8 juillet. "Si nous n'avons pas clairement cette semaine les réponses à nos questions posées depuis des mois, il y a une éventualité de boycott", a-t-il lancé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.