VIDEO. "Pièces à conviction" : ce très cher TGV

Le magazine de France 3, diffusé mercredi soir, a enquêté sur les coûts de ce fleuron français.

Pièces à conviction/France 3

Détenteur du record de vitesse sur rails, à plus de 574 km/h, le TGV est depuis 1981 une vitrine pour la technologie française. Mais aujourd'hui, la machine a des ratés : mercredi 4 décembre à partir de 23h10, sur France 3, le magazine "Pièces à conviction" donne les vrais coûts du train à grande vitesse.

Celui des lignes est de plus en plus élevé. Cas d'école, la ligne Bordeaux-Toulouse va ainsi coûter 6 milliards d'euros pour gagner 6 minutes, et sera concédée à une entreprise privée.

Un système tarifaire abscons

Le prix des billets, lui, n'est pas toujours très clair. La SNCF a depuis longtemps adopté les méthodes des compagnies aériennes : les billets pris les plus tôt sont les moins chers. Mais le système dérape pour les vacances scolaires, où les billets atteignent des prix exorbitants, même réservés deux mois à l'avance.

Quelles sont les vraies composantes du prix ? La SNCF assure ne pas facturer au nombre de kilomètres. Pourtant, dans les documents officiels, ce kilométrage entre dans l'équation du prix du billet.

Plus ennuyeux : le kilométrage utilisé pour le calcul est souvent erroné. Ainsi pour le trajet Paris-Lyon, il est affiché 512 kilomètres. C'est 85 de plus que la ligne TGV facturés au passager.... La raison ? La SNCF a gardé le kilométrage de la ligne classique. Pendant des années, les passagers du Paris-Lyon ont donc payé des kilomètres de trop. Un "petit truc" qui a contribué à faire de cette ligne un succès commercial.

TGV en maintenance au Technicentre Est Européen, à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 11 octobre 2013.
TGV en maintenance au Technicentre Est Européen, à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 11 octobre 2013. (ERIC PIERMONT / AFP)