Pollution : le fléau des trottinettes électriques jetées à l'eau

À Lyon (Rhône), Paris, Marseille (Bouches-du-Rhône), alors que l'économie des trottinettes électriques se développe, on ne compte plus les trottinettes jetées à l'eau. Certains citoyens se dévouent pour repêcher les engins.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une pêche affligeante. En quelques heures, une centaine de trottinettes électriques, boueuses et rouées, est sortie des eaux du Rhône à Lyon (Rhône). Dimanche 15 septembre, des plongeurs et des bénévoles se sont mobilisés pour enlever les engins du fleuve. Des citoyens effarés par l'ampleur de la prise en seulement quelques mètres. "Je trouve que cela fait penser à l'incivilité des personnes mais aussi au modèle économique de ces trottinettes", déplore Karine Bécu-Robinault, bénévole.

Des gestes d'incivilités qui se multiplient

Le fleuve, traité comme une poubelle à trottinettes. Au-delà de l'incivilité du geste, les plongeurs redoutent la pollution dû aux batteries électriques. "Il y a la nocivité du lithium en lui-même, et il faut savoir qu'il y aussi l'effet cocktail. Le lithium peut se mêler à d'autres composés et on ne connaît pas toujours les conséquences de ces effets", explique Vincent Maran, biologiste et plongeur de l'association Odysseus. Lyon n'est pas la seule grande ville française à souffrir de ces abandons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une trottinette électrique, à Madrid (Espagne), le 5 septembre 2018.
Une trottinette électrique, à Madrid (Espagne), le 5 septembre 2018. (GABRIEL BOUYS / AFP)