Cet article date de plus d'un an.

Transport aérien : pourquoi le ras-le-bol contre les nuisances sonores s'accroît

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Transports : le ras-le-bol des riverains contre les nuisances sonores aériennes
Transports : le ras-le-bol des riverains contre les nuisances sonores aériennes Transports : le ras-le-bol des riverains contre les nuisances sonores aériennes (France 2)
Article rédigé par France 2 - S.Ricottier, R.Asencio, E.Delevoye, J.Boulesteix, R.Gardeux, P.Minet
France Télévisions
France 2
Le trafic aérien a retrouvé son niveau d’avant le Covid, ce qui augmente les nuisances sonores. Cet après-midi, certains ont manifesté devant le ministère des Transports, pour réclamer une baisse de l’activité. Le 20 heures de France 2 a mené son enquête.

C'est un bruit incessant auquel ils ne s’habituent pas. De jour comme de nuit, habiter près d’un aéroport, c’est subir au quotidien des nuisances sonores. Un calvaire pour certains riverains qui se sentent ignorés. Depuis 12 ans, Daniel habite à 300 mètres de l’aéroport d’Orly, et les avions passent juste au-dessus de son jardin. "En été, il y a un avion toutes les minutes", se désole-t-il. Daniel craint que le trafic progresse encore, notamment avec la rénovation des pistes de l’aéroport, L’aéroport de Paris rappelle, de son côté, la mise en place d’un plafonnement à Orly, avec 250 000 vols par an. Les habitants en réclament 200 000, alors que deux millions seraient touchés par les nuisances sonores près d’Orly.   

Augmentation des maladies cardio-vasculaires   

Dans certaines régions, la progression du trafic est déjà une réalité. C’est le cas à Bordeaux (Gironde). Jean-Pierre habite à 5 kilomètres de l’aéroport. "Il y a 20 ans, il y avait un avion qui décollait dans cette zone, maintenant, il y en a 15", précise le riverain. Selon la préfecture de Gironde, le nombre de vols devrait augmenter de 50% d’ici 15 ans, notamment à cause du développement des entreprises low-cost. Selon une enquête de 2020, vivre à côté d’un aéroport augmente le risque de stress, d’anxiété et de maladies cardio-vasculaires.   

Parmi nos sources

ADP

Espace presse ADP

Aéroport de Bordeaux-Mérignac

France Bleu

France Info

France 3

Sud Ouest

Associations : Oye 349, DRAPO, AEHDCNA

Échanges par mail et par téléphone avec ADP, l'aéroport de Bordeaux-Mérignac et la DGAC, qui n'ont pas souhaité être interviewés.

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.