Automobile : certains contrôles de police bientôt invisibles ?

À l'avenir, il faudra peut-être vous passer de certaines alertes sur les applications comme Waze ou Coyote. Une loi prévoit de les interdire dans certains cas pour des raisons de sécurité.

France 3

Avant même de démarrer, 13 millions d'automobilistes lancent une application localisant les radars. Cette fonction devrait rester tolérer, tout comme le signalement de petits contrôles de routine, localisés en temps réel sur les applications. En revanche, à l'avenir, les forces de l'ordre pourront se rendre invisibles dans quatre cas : contrôles d'alcoolémie, de stupéfiants, barrages pour la recherche de criminels en cas d'alerte terroriste, ou alerte enlèvement.

La mesure examinée début 2019

Concrètement, dans un périmètre donné, toute transmission sera bloquée. Une mesure à laquelle est favorable l'inventeur français de l'avertisseur radar : Coyote. Les associations de défense des automobilistes redoutent que cette mesure soit progressivement élargie à tous types de contrôles, surtout ceux de vitesse. Inscrite dans le projet d'orientation des mobilités, la mesure sera examinée par les parlementaires en début d'année prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, présente le sytème de radar embarqué à Évreux (Eure), le 24 février 2017.
Le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, présente le sytème de radar embarqué à Évreux (Eure), le 24 février 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)