VIDEO. Le PDG de la SNCF "espère que pour cet été" on aura "des petits prix jusqu'au dernier moment"

Jean-Pierre Farandou convient que le système de tarification est sans doute obsolète et affirme qu'il va être revu.

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

"J'espère que pour cet été on aura des adaptations profondes de la gamme tarifaire qui permettront par exemple d'avoir des petits prix jusqu'au dernier moment", a déclaré mardi 19 janvier sur France Inter Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF. Il souhaite que "le train devienne accessible à tous".

"On a un système qui date d'une trentaine d'années, d'ailleurs peut-être qu'il est temps de le revoir, qui fait que les prix les plus bas disparaissent dans les derniers jours avant le départ du train", a expliqué le PDG de la SNCF. Le 4 décembre dernier sur franceinfo, Bruno Gazeau le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) relayait un besoin de plus de "transparence" des consommateurs sur le système de tarification de la SNCF qu'il a qualifié de "particulièrement obscur".

"Garder des prix bas jusqu'au bout"

Jean-Pierre Farandou note également que "de plus en plus de Français sont obligés de réserver très tard. Ils ne peuvent pas réserver trois mois avant, c'est plus du tout dans les modes de vie".

"Il faut absolument que nous revoyons le système tarifaire, j'ai demandé à nos équipes voyageurs de le faire", poursuit Jean-Pierre Farandou. "Il faut qu'on garde des prix bas jusqu'au bout et c'est avec ce genre de mesures je pense que nous aurons la capacité de reconquérir la clientèle et de la développer."

Les billets remboursables avec un préavis de trois jours

En ce qui concerne les vacances de février, le PDF de la SNCF indique que les billets sont "échangeables et remboursables sans frais, avec un préavis de trois jours""On a fait ça toute l'année 2020, dès que les problèmes sanitaires sont arrivés, c'est échangeable et remboursable, sans frais."

"La seule petite condition qu'on donne, c'est : dites-le trois jours avant, parce que ça serait quand même bête de bloquer des places pour rien."

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF

à France Inter

Les clients "peuvent réserver, ils pourront changer d'avis si l'ambiance sanitaire se dégrade dans notre pays", assure-t-il. Avec 5 000 trains dont 500 TGV en service, la SNCF a actuellement "30 à 40% des trains habituels qui roulent", indique le PDG. "C'est normal puisqu'on est en période sanitaire de restriction de la mobilité. On est en plus au début d'année et ce n'est jamais une période formidable en matière de trafic".  

Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF, le 19 janvier 2021 sur France Inter.
Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF, le 19 janvier 2021 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)