VIDEO. "Ca fait bizarre que ces choses-là disparaissent" : à bord du dernier train de nuit Paris-Nice

En raison du déficit économique de la ligne, la liaison nocturne entre les deux villes en sera plus assurée. Le départ du dernier train de nuit a eu lieu, vendredi soir.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Au petit matin, le soleil vient rosir la Méditerranée, comme pour souhaiter la bienvenue aux voyageurs du train bleu, quelque part entre Saint-Raphaël et Nice. La plus belle partie du trajet, après 11 heures de voyage, la fin d'une aventure pour certains. La fin d'un cycle surtout, pour les centaines d'habitués de ce voyage au bout de la nuit. Ce soir-là, la gare d'Austerlitz voyait partir l'un de ses tout derniers trains bleus, du nom de ce train de luxe qui desservait la Côte d'Azur au siècle dernier.

La fin d'un rêve

À bord des wagons de première classe, prêtés par les chemins de fer russe, le personnel est aux petits soins. "Dès qu'on rentre, on sent qu'il y a beaucoup d'attention", raconte un client.

Pour un voyage rock'n'roll, direction les wagons de seconde classe. Ici, tous les voyageurs vous le diront, les trains de nuit sont aussi ces rencontres, le temps d'un voyage. Des rencontres parfois inattendues. Une nuit de voyage comme une parenthèse. "Ca fait bizarre que ces choses-là disparaissent, parce que c'est un pan de l'histoire. C'est un rêve qui s'en va", conclut un passager, déjà nostalgique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couple s\'embrasse au départ du train de nuit qui relie Paris et Nice, le 18 novembre 2017.
Un couple s'embrasse au départ du train de nuit qui relie Paris et Nice, le 18 novembre 2017. (MAXPPP)