VIDEO. Le gouvernement Castex veut faire préférer le train

"On va redévelopper les trains de nuit et les petites lignes de trains", déclarait le président de la République le 14 juillet.

FRANCE 2

Des petites lignes régionales qui disparaissent les unes après les autres, le fret ferroviaire qui ne cesse de perdre des parts de marché, des trains de nuit qui n’attirent plus… Depuis des dizaines d’années, ces moyens de transport trop peu rentables, sont en voie de disparition. Et pourtant, Emmanuel Macron souhaite les ressusciter. "On va redévelopper le fret ferroviaire, massivement. On va redévelopper les trains de nuit et les petites lignes de trains", déclarait le président de la République le 14 juillet.

Des travaux de 20 millions d’euros pour une rénovation dans le Grand-Est

Les redévelopper, mais à quel prix ? Des régions se battent déjà pour faire revivre leurs petites lignes. Dans le Grand-Est, la ligne Saint-Dié-Des-Voges / Épinal a fermé fin 2018 en raison de vétusté. Des travaux sont en cours pour la rénover, mais le chantier a un coût. "Les travaux qui sont en cours pour préserver la ligne vont coûter 20 millions d’euros", indique David Valence vice-président délégué aux mobilités et infrastructures du Grand-Est.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ligne SNCF de Paris à Boulogne-sur-Mer desservie par le réseau des Trains express régionaux (TER) des Hauts-de-France, le 21 mai 2020.
La ligne SNCF de Paris à Boulogne-sur-Mer desservie par le réseau des Trains express régionaux (TER) des Hauts-de-France, le 21 mai 2020. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)