Cet article date de plus de quatre ans.

TGV : la France profondément modifiée par la multiplication des lignes à grande vitesse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
TGV : la France profondément modifiée par la multiplication des lignes à grande vitesse
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le TGV a modifié la géographie de la France, en réduisant considérablement les temps de transport entre les grandes villes.

Sur le plateau du 19/20, le journaliste Benjamin Delombre détaille les bouleversements que le TGV a apportés en France. "En 1980, il fallait plus de 6 heures pour relier Paris et Marseille (Bouches-du-Rhône). Mais un an plus tard, la première ligne à grande vitesse est mise en service et permet de mettre Lyon (Rhône) à 2 heures de Paris. Une partie du sud de la France se rapproche ainsi de la capitale. Deuxième grande étape, c’est la création du TGV Atlantique à la fin des années 80".

Foix, Toulouse et Clermont-Ferrand, les grands oubliés

C’est ainsi le début du "tout-TGV", poursuit le journaliste. "C’est d’abord le nord de la France qui en bénéficie, Lille se retrouvant ainsi à une heure de Paris. Quelques années plus tard, Marseille et Montpellier (Hérault) sont desservies. Mais le changement le plus spectaculaire a lieu dans l’Est, puisque le temps de trajet entre Paris et Strasbourg (Bas-Rhin) est divisé par deux. La nouvelle ligne à grande vitesse va rapprocher un peu plus la Bretagne de Paris, puisque Rennes (Ille-et-Vilaine) va se retrouver à 1h30 de Paris. La grande vitesse a aussi ses oubliés : Foix (Ariège), Toulouse (Haute-Garonne) et Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ne sont pas desservis". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.