SNCF : pas d'appel à la grève dans l'immédiat

Au lendemain de la présentation de la réforme de la SNCF, les syndicats se sont réunis ce mardi 27 février à Paris pour organiser la riposte. Le point avec Anne-Claire Le Sann à Paris.

Voir la vidéo
France 3

Alors que le gouvernement prône la conversation, les syndicats brandissent la menace d'une grève dure. "Mais pas d'appel à la grève pour tout de suite", rapporte Anne-Claire Le Sann en direct de Paris. "Les quatre principaux syndicats préfèrent calmer le jeu, une position commune responsable selon l'UNSA. Toutefois, dès demain, ils déclencheront la procédure d'alerte sociale, un préalable obligatoire à tout mouvement de grève, temps qu'ils mettront à profit pour continuer à négocier avec la ministre des Transports."

Nouvelle réunion le 15 mars

"Élisabeth Borne doit d'ailleurs les recevoir ce jeudi", poursuit la journaliste. Les syndicats renvoient donc la balle dans le camp du gouvernement, "ils lui demandent de ne pas réformer par ordonnance". Si celui-ci s'obstine, les quatre principaux syndicats se réuniront le 15 mars pour décider d'une éventuelle grève le 22 mars. Pourquoi cette date ? "Parce que c'est déjà celle d'un mouvement dans la fonction publique", indique la journaliste. "Mais c'est aussi la date où ils connaitront le contenu du projet de loi de réforme de la SNCF".

Le JT
Les autres sujets du JT
La direction régionale de la SNCF à Lille (Nord), le 26 février 2018. 
La direction régionale de la SNCF à Lille (Nord), le 26 février 2018.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)