SNCF : une entreprise publique en grande difficulté

La SNCF est confrontée à plusieurs difficultés. Comment expliquer les couacs, retards et pannes de ces dernières semaines ?

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le principal symptôme de la SNCF : des retards et un manque d'information des voyageurs, comme ici, gare d'Antibes (Alpes-Maritimes). La régularité des trains s'est encore détériorée en 2017. 88,7% des TGV sont arrivés à l'heure, soit une baisse de 1% par rapport à 2016. Selon le syndicaliste Fabien Villedieu, délégué syndicat Sud-Rail, les incidents se multiplient sur toutes les lignes.

Des investissements concentrés sur les lignes TGV

L'autre problème de la SNCF : un réseau vieillissant. Les pannes à répétition depuis cet été sont liées aux travaux de modernisation. Des investissements qui ont pris beaucoup de retard, car jusqu'à présent, la SNCF et l'État ont surtout misé sur les développements des TGV, au détriment des lignes du quotidien. Une dette abyssale fragilise aussi la SNCF : elle s'élève aujourd'hui à 46 milliards d'euros. Mais le groupe ferroviaire se veut optimiste, avec notamment une hausse de la fréquentation. Pour l'économiste Yves Crozet, il s'agit d'une amélioration fragile qui "ne fait que rattraper une très mauvaise année 2016". L'entreprise publique devrait annoncer des résultats en progression pour 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gare de Lyon, le 1er juin 2016. 
Gare de Lyon, le 1er juin 2016.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)