"On a rarement autant de mercis et de sourires" : face aux fortes chaleurs, la SNCF lance son plan canicule

Alors que les températures frôlent ou dépassent les 40 degrés, la SNCF a lancé vendredi son plan canicule pour renforcer les contrôles sur les rails ou encore apporter des bouteilles d'eau aux voyageurs sur le quai. 

Le plan canicule de la SNCF avait aussi été déclenché en 2019, ici à la Gare du Nord.
Le plan canicule de la SNCF avait aussi été déclenché en 2019, ici à la Gare du Nord. (AURÉLIEN ACCART / FRANCE-INFO)

"Messieurs-dames c’est gratuit, pour vous refroidir", lance un homme, vêtu d'un gilet rouge, aux voyageurs présents en Gare de Lyon (Paris). Dans le cadre du plan canicule de la SNCF débuté vendredi 7 août, il est chargé, comme une centaine d'autres volontaires des services de la compagnie, de distribuer des dizaines de milliers de bouteilles d'eau aux clients pour faire face aux fortes chaleurs, avec des températures dépassant parfois les 40 degrés. 

Un "petit plus" bienvenu chez les voyageurs

"On a rarement autant de mercis et de sourires que dans ces périodes-là", se félicite la directrice-adjointe de la gare Cécile Le Got, en charge de l'opération. "C’est un vrai soulagement pour eux, et c’est aussi l’occasion pour nous de leur souhaiter la bienvenue en gare et un bon voyage dans les meilleures conditions possibles. Bien sur, ils prévoient de l’eau pour leur trajet, mais il fait chaud et une petite bouteille de 50 cl ça part vite. Donc on les accueille, on leur donne ce petit plus et ils sont très contents", poursuit-elle.

Aline par exemple fait un petit détour avant d'arriver sur le quai et de prendre son train pour Nîmes. "Je n'avais pas vu et je suis très contente parce que là, avec cette chaleur, plus le masque, c’est vraiment hyper dur, j’ai l’impression de vaciller." Claudine, elle aussi, salue l'attention : "Bien sûr, surtout pour nous les personnes âgées, on prend le train plutôt que la voiture, et je pense que c’est une bonne initiative."

Une vigilance accrue sur l'état des caténaires

Le week-end du 8-9 août, 250 000 passagers doivent passer par la Gare de Lyon. Mais le plan canicule ne se déroule pas uniquement dans les gares. Le contrôle des voies est également renforcé pour vérifier que les rails ne sont pas déformés, et que les caténaires ne sont pas trop détendues.

Sur les rails menant à la gare Montparnasse à Paris. En raison des fortes chaleurs, des agents de la SNCF vérifient l\'état du matériel ferroviaire, en particulier celui des caténaires, le 7 juillet 2020.
Sur les rails menant à la gare Montparnasse à Paris. En raison des fortes chaleurs, des agents de la SNCF vérifient l'état du matériel ferroviaire, en particulier celui des caténaires, le 7 juillet 2020. (AUDREY MORELLATO / RADIO FRANCE)

"On va aux bords des rails et on effectue une tournée", explique Jean-David Castor, chargé de leur maintenance autour de la gare Montparnasse. "C’est une tournée qui se réalise en binôme, à pied au niveau de la voie avec une observation minutieuse de la caténaire, directement au niveau du fil de contact. On regarde si on a une oscillation latérale de la caténaire et si on a un risque de toucher la circulation quand elle passe", ajoute-t-il.

Sur les rails à Montparnasse, on relevait 54 degrés vendredi 7 août. Pas d'inquiétude pour l'instant, mais les équipes veillent car la température devrait encore grimper.