Lignes SNCF : quand l'État freine les travaux

Alors que la réforme de la SNCF vient d'être adoptée, des députés reprochent à l'État de bloquer des crédits de rénovations destinés aux lignes de chemin de fer.

Voir la vidéo
France 2

Des travaux de rénovation promis, mais qui ne sont pas réalisés, c'est le constat de deux députés LREM, dont Benoît Simian, député de Gironde. Ces derniers reprochent à l'État de bloquer certains crédits. Ainsi, sur la ligne SNCF Paris-Troyes, 40 millions d'euros devaient être versés pour électrifier le réseau. Jean Rottner, le président de la région Grand-Est, est en colère : "Où est la force de la parole de l'État ? Où est la force de la parole publique par rapport à nos concitoyens ?".

Des disparités régionales

Sur les engagements pris par l'État sur la période 2015-2020, à mi-parcours, 27 % ont été réalisés avec des disparités selon les régions. Ainsi, le taux atteint seulement 11,8% dans les Hauts-de-France, 16,8% dans la région Centre, et 17,3% en Occitanie. Sur une ligne près de Bordeaux, la situation est similaire et, contrairement aux promesses, pas un euro n'a été versé pour moderniser les caténaires, dont l'électrification date au minimum d'avant la guerre de 1939-1945.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les quais de la gare de l\'Est, à Paris, sont vides le 28 mai 2018.
Les quais de la gare de l'Est, à Paris, sont vides le 28 mai 2018. (NICOLAS MERCIER / CROWDSPARK / AFP)