Les 4 Vérités - SNCF : "Cette grève nous parait très décalée", affirme Guillaume Pépy

Guillaume Pépy, président de la SNCF, était l'invité des "4 Vérités" ce jeudi 29 mars.

France 2

Le ton monte avec la CGT, qui accuse la direction de la SNCF d'"informations mensongères" en faisant de cette grève perlée un seul et même mouvement et en calculant les jours de repos comme des jours de grève. La CGT crie à une tentative d'étouffement du mouvement.

"On assume que cette grève de 36 jours sur trois mois va beaucoup pénaliser les Français", a estimé Guillaume Pépy dans "Les 4 Vérités". "Les modalités de cette grève (18 fois deux jours) vont vraiment perturber la vie des Français. C'est pour ça qu'on se mobilise au maximum pour la continuité du service public : on met le paquet sur l'information et le covoiturage", a précisé le patron de la SNCF.

Moins de pannes annoncées

Craignant des perturbations même les jours où il n'y a pas grève, il a rappelé qu'un "service public a des règles et une éthique. Quand la grève est terminée, le service doit reprendre".

"Cette grève nous parait très décalée alors que la concertation en cours avance", a-t-il affirmé. "L'ouverture à la concurrence engendrera davantage de trains en France, en Allemagne, c'était 20%. Les Français pourront avoir le choix. Il y aura peut-être des prix plus bas. Et il y aura moins de pannes", a promis Guillaume Pépy.

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, s\'adresse à des journalistes en présentant le nouveau TGV L\'Océane dans la gare Montparnasse, à Paris, le 14 septembre 2016.
Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, s'adresse à des journalistes en présentant le nouveau TGV L'Océane dans la gare Montparnasse, à Paris, le 14 septembre 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)