La CGT appelle à deux nouvelles journées de mobilisation, les 3 et 19 avril

"Sourd aux propositions du monde du travail, le gouvernement fait le choix de la confrontation sociale", dénonce la CGT dans un communiqué. 

Des manifestants défilent avec des drapeaux de la CGT, jeudi 22 mars 2018, à Marseille (Bouches-du-Rhône). 
Des manifestants défilent avec des drapeaux de la CGT, jeudi 22 mars 2018, à Marseille (Bouches-du-Rhône).  (FREDERIC SEGURAN / CROWDSPARK / AFP)

Après la mobilisation de ce jeudi 22 mars, la CGT appelle de nouveau à la manifestation. Dans un communiqué, le syndicat annonce la tenue d'une nouvelle "journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 19 avril prochain". Avant cela, le 3 avril, les fédérations CGT des Services publics et des Transports appellent par ailleurs à la grève reconductible à compter du 3 avril dans le secteur du ramassage et du traitement des ordures et déchets, notamment à Paris.

"Le gouvernement poursuit sa politique de régression sociale", indique la CGT dans un communiqué. "Il continue notamment à supprimer des milliers de postes dans la fonction publique, à privatiser les entreprises publiques, à mépriser les salariés et les retraités par l’abaissement généralisé de leurs salaires et de leurs pensions (...) Sourd aux propositions du monde du travail, le gouvernement fait le choix de la confrontation sociale", poursuit la CGT 

Pour rappel, les syndicats de cheminots ont déposé un prévis de grève de deux jours sur cinq du 3 avril au 28 juin contre la réforme ferroviaire. Entre 320 000 (selon les syndicats) et 500 000 personnes (selon le ministère de l'Intérieur), ont défilé dans toute la France, jeudi 22 mars, dans le cadre d'une grande mobilisation des fonctionnaires et des cheminots