Hyperloop: premier test pour le train supersonique

Le train du futur pourra relier Paris à Marseille en trente minutes. Baptisé Hyperloop, il est capable d'atteindre la vitesse du son grâce à l'énergie solaire. Un test spectaculaire a eu lieu mercredi 11 mai aux États-Unis.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur ce rail, un petit engin qui va révolutionner les transports. Accélération maximale : 160 km/h en une seconde, trois fois plus vite qu'une voiture de Formule 1. Le test a eu lieu dans le désert américain du Nevada ce mercredi 11 mai. Technique utilisée : la propulsion électromagnétique fournie par l'énergie solaire. D'ici la fin de l'année, c'est la capsule transportant les passagers qui sera testée. À terme, elle circulera dans un tube à basse pression.

La SNCF se positionne

Le train du futur n'est plus un fantasme. Son nom : l'Hyperloop. Il voyage à la vitesse du son. Un Concorde sur terre, mais propre. Le projet vise à relier San Francisco à Los Angeles (1 200 km) en trente minutes, deux fois moins qu'en avion. Le père de l'Hyperloop, c'est Elon Musk, le milliardaire inventeur des voitures électriques Tesla. La SNCF participe au financement. La course vers le train du futur est lancée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un croquis de l\'Hyperloop, moyen de transport quasi-supersonique, est présenté le 12 août 2013 par le constructeur Tesla Motors.
Un croquis de l'Hyperloop, moyen de transport quasi-supersonique, est présenté le 12 août 2013 par le constructeur Tesla Motors. (TESLA MOTORS / EYEPRE / NEWSCOM / SIPA)