SNCF : vers la fin du monde des cheminots ?

Depuis le début de la grève, les agents de la SNCF s'opposent à la fin progressive de leur statut. Cheminot de père en fils, la fin d'une époque a-t-elle sonné ? Les équipes d'Envoyé spécial se sont posées la question.

France 2

Huitième jour de grève à la SNCF ce jeudi 19 avril. Une équipe d'Envoyé spécial s'est rendue pour l'occasion à Laroche-Migennes, dans l'Yonne. C'est un fief historique du rail. Dans certaines familles, tout le monde travaille à la SNCF. L'époque où 1 500 cheminots charbonnaient ici est loin. C'était du temps de la vapeur. Laroche-Migennes était un centre névralgique sur l'axe Paris-Lyon-Méditerranée. Aujourd'hui, l'activité de fret a presque disparu, le TGV ne passe plus. Alors, il reste des vestiges chers à David Bondoux, chef de dépôt.

Le monde des cheminots, hors d'âge ?

En 36 ans passés à la SNCF, il a vu sa gare changer progressivement et assisté avec tristesse à la fermeture d'installations, comme celle d'un poste d'aiguillage. "Il n'y avait plus d'activité suffisante pour pouvoir le maintenir", explique-t-il. Le monde des cheminots est-il, lui aussi, finalement hors d'âge ? "Pour moi, je pense, oui", confie David Bondoux. Ici, peut-être plus qu'ailleurs, la réforme du ferroviaire résonne comme la fin programmée d'un monde, celui des cheminots. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cheminots en grève le 4 avril 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des cheminots en grève le 4 avril 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (BERTRAND LANGLOIS / AFP)