Cet article date de plus de quatre ans.

Grève à la SNCF : l'intersyndicale "suspend" la concertation avec la ministre des Transports

Les organisations souhaitaient être reçues par le Premier ministre. Edouard Philippe. Le Premier ministre leur a opposé une fin de non recevoir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des cheminots en grève près de l'ancien siège de la SNCF à Paris, le 6 juin 2016. (MAXPPP)

L'intersyndicale CGT-Unsa-CFDT-SUD de la SNCF a décidé jeudi 19 avril "collectivement de suspendre" sa participation à la concertation avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne, à propos de la réforme ferroviaire. Elle souhaitait être reçue par le Premier ministre, Edouard Philippe, pour ouvrir d'autres négociations. Ce dernier ne les recevra pas, a appris franceinfo auprès de Matignon. 

De son côté, la ministre des Transports a réagi par communiqué en assurant que la réforme était "nécessaire" et qu'elle serait "conduite jusqu'à son terme".

La décision a été prise lors de la réunion des syndicats de cheminots jeudi matin, après l'annonce du projet de filialisation du fret de la SNCF et celle de la date de la fin du recrutement au statut de cheminot fixée à 2020. L'intersyndicale a aussi confirmé la poursuite de la grève de deux jours sur cinq. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève à la SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.