SNCF : derrière la grève, les négociations

Sur le plateau du 19/20 de France 3, le journaliste David Boéri explique quels sont les enjeux des négociations entre le gouvernement et les syndicats de la SNCF.

France 3

Les syndicats de la SNCF restent mobilisés. Pourquoi cette grève continue-t-elle ? "Parce que les négociations sont loin d'être terminées. La loi n'est qu'une des trois étapes de la réforme. Il y a en plus les conventions collectives, les nouvelles règles sociales de base qui devront s'appliquer dans toutes les entreprises ferroviaires. Puis il y a aussi le nouveau pacte social de la SNCF qui porte notamment sur l'organisation du travail dans l'entreprise et les évolutions de carrière", explique notre journaliste David Boéri.

Un cadre devenu trop rigide

Le chantier de la réforme ferroviaire s'annonce difficile. "Oui, car il est complexe. Le dictionnaire des métiers de la SNCF, créé en même temps que le statut dans les années 1940, définit 11 filières, 25 spécialités et 242 grades. Tout est rigoureusement défini. (...) Chaque métier a des compétences techniques différentes qui compliquent l'organisation du réseau ferroviaire. L'idée serait de moderniser ce cadre devenu trop rigide en réformant les formations et les nouveaux métiers du rail", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Laurent Brun et Philippe Martinez (à gauche), de la CGT, vendredi 25 mai 2018 à Matignon.
Laurent Brun et Philippe Martinez (à gauche), de la CGT, vendredi 25 mai 2018 à Matignon. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)