Retraites : une majorité de Français salue le retrait de l'âge pivot mais continue de trouver la grève justifiée, selon un sondage

Une majorité de Français (57%) souhaite toutefois que le mouvement s'arrête, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro" publié jeudi. Ce chiffre monte à 66% en Ile-de-France, région la plus touchée.

Des manifestants durant le rassemblement contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020 à Paris.
Des manifestants durant le rassemblement contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

55% des Français estiment que le retrait de l'âge pivot du projet de réforme des retraites est une bonne décision, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 16 janvier. Les deux tiers des personnes interrogées (67%) considèrent toutefois que cette décision arrive trop tard, après plus d'un mois de grève. Par ailleurs, plus de la moitié des Français (53%) jugent que c'est un compromis raisonnable.

>> Réforme des retraites : après six semaines de grève, quelles formes peut encore prendre la contestation ?

Concernant la grève, une majorité de Français (57%) souhaite que le mouvement s'arrête.Ce chiffre monte à 66% en Ile-de-France, région la plus touchée. C'est le cas d'une majorité de sympathisants socialistes (56%), d'Europe Ecologie-Les Verts (53%), de La République en marche (91%), et des Républicains (83%). En revanche, une large majorité de sympathisants de La France insoumise (77%) et du Rassemblement national (64%) veulent que le mouvement de grève se poursuive.

Sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié le 16 février 2020.
Sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié le 16 février 2020. (STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

Une grève justifiée pour deux tiers des sondés

Malgré ce souhait majoritaire d'un arrêt de la grève dans la population française, les deux tiers des personnes interrogées (66%) estiment que la grève contre la réforme des retraites est justifiée. C'est cinq points de plus que lors de la précédente enquête réalisée le 8 janvier.

Tous les protagonistes de ce conflit social sont rejetés par l'opinion, aussi bien l'exécutif que l'opposition et les syndicats. 67% des Français ont une mauvaise opinion d'Emmanuel Macron dans ce conflit, 64% ont une mauvaise opinion d'Edouard Philippe, 73% ont une mauvaise opinion des partis politiques dans cette séquence, tandis que les syndicats recueillent entre 56% (pour la CFDT) et 62% (pour la CGT) de mauvaises opinions.

Ce sondage a été réalisé les 15 et 16 janvier par internet, auprès d'un échantillon de 1 001 Français représentatif de la population français âgée de 18 ans et plus.