Réforme des retraites : nouvelle mobilisation des grévistes

Vendredi 24 janvier, jour de la présentation de la réforme des retraites en Conseil des ministres, quelques perturbations ont été observées dans le métro francilien. Plusieurs écoles ont été fermées à cause d'un mouvement de grève suivi par les enseignants.

FRANCE 3

Malgré quelques perturbations, les Franciliens ont pris leur disposition. Vendredi 24 janvier, jour de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, le trafic n'était que légèrement touché dans les transports en commun. De leur côté, les enseignants étaient davantage mobilisés, comme à Toulouse (Haute-Garonne), où une marche funèbre a été organisée. Ils entendent ainsi marquer les esprits et signifier leur opposition au texte de loi.

Les enseignants très mobilisés en Guadeloupe

En Guadeloupe, élèves et professeurs ont fait le siège du rectorat en clamant leur colère. Sur l'île, la mobilisation n'est pas près de faiblir selon le représentant de la FSU. "Nous avons un gouvernement qui est sourd, qui n'entend pas les revendications des collègues", estime-t-il. À Paris vendredi, il était impossible pour les touristes de gravir la tour Eiffel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation à Toulouse contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020.
Une manifestation à Toulouse contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020. (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)