Cet article date de plus d'un an.

Près d'un million d'euros dans la caisse de grève de la CGT, "ça prouve que les salariés des transports ne sont pas seuls"

Au 22e jour de grève à la SNCF et à la RATP, la caisse de grève solidaire de la CGT avait atteint, jeudi 26 décembre, 992 760 euros. "On a bon espoir de passer le million", affirme sur franceinfo Romain Altmann, secrétaire général d’Info'Com-CGT.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Une manifestante de la CGT, durant la manifestation contre la réforme de la SNCF, le 29 janvier 2015 à Paris (illustration). (MARTIN BUREAU / AFP)

"Ça prouve que les salariés des transports ne sont pas seuls dans ce combat-là. On a une moyenne de dons qui est assez élevée, on est autour de 70 euros par personne", a expliqué jeudi 26 décembre sur franceinfo Romain Altmann, secrétaire général d’Info'Com-CGT et coordinateur de la caisse de grève solidaire gérée avec d’autres structures syndicales. C'est le 22e jour du conflit social autour de la réforme des retraites, et le trafic à la SNCF et à la RATP est toujours très perturbé.

>> Grève contre la réforme des retraites : suivez les prévisions de trafic à la SNCF et à la RATP

Cette caisse avait atteint, jeudi 26 décembre, "992 760 euros et on a bon espoir de passer le million ce soir. C'est l'occasion d'appeler les citoyens, pour ceux qui soutiennent ce mouvement, à y participer", a exhorté Romain Altmann. "On est à plus de 17 000 donateurs depuis le 5 décembre. Ils veulent défendre à leur manière la retraite solidaire (…) le plus petit don qu'on ait eu c'est un euro symbolique. Le plus gros don qu'on ait eu c'est un particulier qui a versé 2 250 euros", a-t-il ajouté.


franceinfo : Comment tenez-vous le coup après 22 jours de grève contre la réforme des retraites ?

Romain Altmann : On tient le coup en apportant une aide concrète aux grévistes. Cette aide se traduit par l'instauration de cette caisse de grève. On leur apporte un soutien qui se veut aussi moral. La solidarité des Français au regard du nombre de dons, qui ne cesse d'augmenter depuis ces dernières semaines, illustre bien qu'il se passe quelque chose en France.

Cette grève ne concerne pas que les seuls grévistes. Il y a une bonne partie de la population qui soutient ce mouvement.

Romain Altmann

à franceinfo

On a eu un collectif de jeunes youtubeurs, gamers, qui ont créé un collectif qui s'appelle "le stream reconductible", et ont assuré un live pendant plus de deux semaines pour collecter des dons pour les grévistes. Ça fait partie des bonnes surprises de ce mouvement social. C'est une autre forme de soutien qu'on n'avait pas jusque-là. Le "stream reconductible" nous a remis 103 000 euros pour la caisse de grève.

Combien y-a-t-il dans cette caisse ?

Officiellement, on en est à 992 760 euros et on a bon espoir de passer le million ce soir [jeudi 26 décembre]. C'est l'occasion d'appeler les citoyens, ceux qui soutiennent ce mouvement, à y participer. On sait que ce sont les périodes de fêtes et ce n'est pas toujours facile. C'est quelque chose qu'on n'a jamais vu depuis ces dernières années. Les dons sont assez impressionnants. En quelques semaines, récolter autant, c'est à la fois important et un signe vis-à-vis de ce gouvernement. Ça prouve que les salariés des transports ne sont pas seuls dans ce combat-là. On a une moyenne de dons qui est assez élevé, on est autour de 70 euros par personne. Les situations sont très variables. Le plus petit don qu'on ait eu, c'est un euro symbolique. Le plus gros don qu'on ait eu, c'est un particulier qui a versé 2 250 euros. Tous ces gens veulent qu'on se batte.

On est à plus de 17 000 donateurs depuis le 5 décembre. Ils veulent défendre à leur manière la retraite solidaire.

Romain Altmann

à franceinfo

On a des femmes, on a beaucoup de jeunes précaires qui donnent et qui ne peuvent pas faire grève parce qu'ils sont intérimaires ou en CDD. Il y a des retraités qui donnent beaucoup plus. Il y a des dons autour de 100, 200 euros et après entre 500 et plus de 1 000 euros.

Pour en bénéficier, comment ça se passe ? Comment sera répartie cette caisse de grève ?

La caisse de grève est disponible à tous les salariés qui ont fait au moins deux jours de grève consécutifs, que vous soyez syndiqués ou non syndiqués. Quel que soit votre syndicat, vous pouvez y prétendre. Dans les entreprises où il y a des syndicats, les salariés peuvent faire une demande en passant par leurs syndicats. Dans les entreprises où il n'y a pas de syndicats, les salariés peuvent faire une demande à titre individuel, et sur justificatif, on évaluera un don.

On a donné 250 000 euros aux syndicats de la RATP et ce sont les grévistes, avec leur syndicat dans cette entreprise, qui vont décider de la répartition de cette somme. Si tout cet argent n'est pas utilisé, ce qui était convenu avec les donateurs, quand il nous reste des fonds, c'est de les garder pour le prochain mouvement social, mais vu le nombre de grèves assez important je ne suis pas sûr qu'il nous en reste. On dit aux donateurs et à ceux qui veulent nous aider d'alimenter cette caisse au maximum. On est au 22e jour de grève, c'est important de nous aider pour que le conflit tienne, dans ce bras de fer qu'on a vis-à-vis de Macron qui décide de ne rien écouter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève à la SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.