Mouvements sociaux : l'exécutif affiche sa fermeté

Devant l'Élysée où se tient ce 20 avril le Conseil des ministres, le journaliste Guillaume Daret constate que l'exécutif affiche une fermeté sur tous les fronts.

France 2

La SNCF, les universités... Le gouvernement ne lâche rien ou pas grand-chose face aux différentes contestations. En direct de l'Élysée  à Paris, où se tient le Conseil des ministres, le journaliste Guillaume Daret note que l'exécutif tente de façonner l'image d'une certaine fermeté. "L'évacuation de Tolbiac, 'un acte de fermeté'républicaine', me confiait ce matin un proche de l'exécutif"', rapporte Guillaume Daret. 

Prochain test : Notre-Dame-des-Landes

"'Force doit rester à la loi', affirme également un membre du gouvernement. Vous l'imaginez, évidemment, ces mots, ces termes ne sont pas choisis au hasard", constate le journaliste de France 2, qui remarque une "démonstration de fermeté" également sur le dossier de la SNCF. "Les syndicats demandent à traiter directement avec le Premier ministre, après avoir claqué la porte de la ministre des Transports. Eh bien, fin de non-recevoir de Matignon, qui renouvelle sa confiance à Élisabeth Borne", rapporte-t-il. Prochain test pour l'exécutif : la semaine prochaine, avec l'ultimatum fixé à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe lors d\'un congrès du MoDem, à Paris, le 16 décembre 2017.
Le Premier ministre Edouard Philippe lors d'un congrès du MoDem, à Paris, le 16 décembre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)