Les 4 Vérités - Lagarde (UDI) : la réforme de la SNCF est "bien modeste"

Député et président de  l'UDI, Jean-Christophe Lagarde est l'invité des "4 Vérités de France 2 ce mardi 10 avril.

France 2

Devant les évêques de France, Emmanuel Macron a déclaré vouloir "réparer le lien abîmé entre l'Église catholique et l'État". Pour le centriste Jean-Christophe Lagarde, "il est dans son rôle". "La laïcité n'est pas la guerre contre les religions. Il faut qu'il y ait un dialogue avec tous les cultes", estime le député UDI dans "Les 4 Vérités" ce mardi matin.

Le président de ce parti "trouve assez ridicule les critiques négatives de personnalités de la gauche, car ils vont tous au dîner des institutions juives de France" (CRIF).

La CGT agite le "fantasme de la privatisation"

Sur l'intervention de l'État pour évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, "je dirais enfin". "Mais un groupe minoritaire de gens a imposé sa loi et obtenu de l'État une décision contraire à ce que la démocratie avait décidé depuis bien longtemps", affirme Jean-Christophe Lagarde.

La réforme de la SNCF est "bien modeste", juge-t-il. Le gouvernement adapte la SNCF à l'ouverture de la concurrence "à un rythme lent. Il change son statut, mais elle reste une entreprise publique qui ne peut pas être vendue. La CGT continue de combattre une privatisation qui n'existe pas. ce sont des fantasmes agités", explique-t-il. "Le point de sortie est essentiellement sur le problème de la dette", conclut le centriste.

Jean-Christophe Lagarde, membre du groupe \"Les Constructifs\".
Jean-Christophe Lagarde, membre du groupe "Les Constructifs". (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)